Hockey

Vingtième match de la saison régulière : Une victoire contre les Canucks de Vancouver qui permet de conclure un voyage dans l’Ouest positif.

Malgré une première période très équilibrée qui ne voyait pas une équipe prendre le dessus, les Canadiens de Montréal se sauvent avec une victoire construite et la satisfaction d’avoir plutôt bien géré ce périple et ses deux victoires en trois matchs.

 Claude Julien et son staff ont décidé de n’apporter aucun changement à leur alignement après la victoire à Calgary. La confiance se gagne ou se perd mais surtout elle se bâtit. Du coup, voyons comment le Tricolore s’en est sorti hier soir :

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : Un but pour Tomas, du travail acharné pour Phillip et Brendan avec une assistance chacun. On pourrait s’inquiéter de la disette de Gallagher mais je n’ai aucun doute que notre attaquant retrouvera vite le fond du filet. B+.

Le trio Drouin-Domi-Shaw : Voilà la ligne qui s’est illustrée hier soir! Un but pour Jonathan et un pour Andrew, une aide pour Max (qui poursuit sa récolte de points régulière), et une pour Jonathan qui reprend pied. Du très bon boulot donc. A.

Le trio Agostino-Kotkaniemi-Lehkonen : Voilà une ligne d’attaquants qui même s’il n’ont pas noirci la feuille de pointage ont fait preuve de beaux gestes pour tenir les Canucks à distance. Jesperi a gagné son duel de jeunes recrues et c’est appréciable. B+.

Le trio Deslauriers-Peca-Hudon : De beaux jeux, des belles tentatives mais ils sont restés pas mal dans l’ombre nos derniers de cordée. Charles a essayé de marquer sans succès. C.

La défense : Elle a fait son travail sans éclat réel. L’assistance de Jeff Petry ainsi que le bon travail des jeunes ont mené aussi à la victoire. B.

Carey Price : Avec 36 arrêts hier soir dont certains très importants, voilà un second match réussi pour notre gardien étoile qui va faire du bien entre les deux oreilles. Le niveau remonte tranquillement et c’est une excellente nouvelle. De plus, ses coéquipiers semblent avoir compris l’intérêt de le protéger des tirs adverses et l’esprit d’équipe fait son oeuvre. A.

La chimie entre les trios : Après première période assez poussive, les joueurs se sont mis en marche et les cartes sont restées bien en place. B.

Intérêt et ressenti du match : Pour être tout à fait honnête, il a fallu attendre la moitié du match pour que je sorte de ma torpeur. Sans être enlevante, cette partie gagnée m’a parue très académique et sans relief… Mais les Habs ont gagné et c’est tout ce qui compte.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.