Hockey

Cinquante-et-unième match de la saison régulière : Une victoire pour les Canadiens de Montréal qui se mesure avec un petit centimètre de glace.

Avec la partie d’hier, on ne peut pas dire que le grand spectacle était au rendez-vous. Ça avait beau être le retour de Galchenyuk au Centre Bell, le match n’a pas fait d’étincelles. On prend la victoire et les points qui vont avec, mais on ne peut pas dire que du grand hockey était joué.

Note : Les trios ont bougé pendant la partie.

Peut-être que les boys se sentaient déjà en vacances. Peut-être que les Coyotes de l’Arizona ne sont pas des adversaires à craindre. Dans tous les cas, le match a été pas mal soporifique. Voyons les choses dans le détail :

Le trio Tatar-Domi-Lehkonen : Une aide pour Tomas. Artturi ne mérite pas autre chose qu’une minuscule mention dans le texte. Rien à dire dans son cas. Max a été plutôt transparent lui aussi. B-.

Le trio Drouin-Danault-Gallagher : Un but pour Jonathan en avantage numérique (c’est important de le souligner), Phillip est un maître des mises au jeu et des gestes d’implication, quant à Brendan on a encore eu peur pour sa main déjà abimée. Mais il est reparti à la guerre comme d’habitude. A.

Le trio Hudon-Kotkaniemi-Armia : Charles a très bien fait en obtenant une aide sur le but gagnant et en étant toujours à fond sur la glace. Jesperi commence à distribuer les mises en échec et son adaptation à la Ligue Nationale est toujours aussi spectaculaire. Joel était partout sur la glace et chaque présence était synonyme de travail pour lui. Bravo Joel! A.

Le trio Peca-Chaput-Deslauriers : Kenny Agostino laissé de côté, non seulement c’était une première depuis son rappel du Rocket de Laval (le club-école du Canadien), mais ça a surtout donné un quatrième trio désorganisé et sans saveur. Je n’ai pas aimé ce que j’ai vu. C-.

La défense : La fusée Mike Reilly s’est montrée sous un bon jour et je dis chapeau Mike. Il était partout lui aussi et son but était excellent. Jeff Petry qui obtient une aide, Captain Shea est enfin alimenté en avantage numérique, Victor Mete qui pousse encore très fort pour son premier but sur le circuit Bettman. Brett Kulak et Jordie Benn étaient un peu plus en retrait, mais la brigade défensive était active. B+.

Carey Price : Notre gardien étoile pourra purger sa suspension automatique l’esprit tranquille. Sa présence aux Match des Étoiles ayant été déclinée, il pourra se dire qu’il aura bien fait lors de sa dernière sortie. Et il est certain qu’on aura besoin de lui en santé pour la dernière partie de la saison. Un match solide pour lui hier, tout en contrôle. A.

La chimie entre les trios : De bonnes lignes mais sans éclat. Le quatrième trio m’a clairement déçu. Que Kenny Agostino reprenne sa place en février. C.

La décision audacieuse : Alex Galchenyuk était parvenu à créer l’égalité en fin de parcours à 2-2. L’état-major du Canadien a contesté cette décision à cause d’un hors-jeu survenu… 32 secondes plus tôt! Pour un petit centimètre, la rondelle n’était pas à sa place par rapport à la ligne bleue et la contestation a été gagnante. Non seulement ce but a été refusé mais on a rejoué ces 32 secondes. Ce petit centimètre est celui qui mène vers la victoire. Bravo au staff du Tricolore d’avoir tenté cette poussée d’audace. S.

Intérêt et ressenti du match : Un match long et ennuyeux, avec deux équipes qui ne cherchaient pas à s’affronter correctement. J’ai baillé tout du long mais je suis content que les Habs gagnent quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *