Hockey

Dix-neuvième match de la saison régulière : Une victoire glanée avec les dents et la manière pour les Canadiens de Montréal

Après la grosse défaite du match précédent, la Sainte-Flanelle devait se relever. Le résultat final montre que ce fût bel et bien le cas et on ne peut qu’espérer que la suite sera du même tonneau.

Comme je l’ai déjà écrit la dernière fois, les voyages dans l’Ouest sont douloureux. Mais la plus grosse interrogation du Tricolore n’était pas là. Est-ce que Carey Price serait capable de voler à nouveau des matchs à commencer par celui d’hier? Si la partie n’a pas été vraiment volée, voyons comment chaque joueur a fait en sorte que les Flames de Calgary repartent bredouilles :

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : Un but pour Tomas, des assistances pour ses compagnons de ligne. Ils ont ouvert le feu et n’ont rien lâché ensuite. A.

Le trio Drouin-Domi-Shaw : Un but pour Jonathan et des aides pour ses copains. Même situation, même réussite. A.

Le trio Agostino-Kotkaniemi-Lehkonen : Artturi qui débloque enfin (même si c’est un but chanceux on ne va pas se mentir) et Jesperi qui l’aide. Kenny s’est montré aussi même si je pense qu’il est encore entre la Ligue Américaine et la Ligue Nationale du point de vue physique en mental. B+.

Le trio Deslauriers-Peca-Hudon : Une quatrième ligne en retrait. Rien de surprenant dans leur cas. C.

La défense : Une assistance pour Noah Juulsen et plus globalement la brigade défensive s’est resserrée. Après la catastrophe de mardi, on ne pouvait qu’espérer mieux. Xavier Ouellet a bien paru pour son retour malgré le fait qu’il soit l’auteur de la seule pénalité du CH dans ce match. B.

Carey Price : notre gardien étoile était clairement attendu au tournant après une semaine de retrait et ses performances en demi-teinte précédentes. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a relevé le défi qui était devant lui, bien aidé par ses coéquipiers qui l’ont épaulé plus souvent que d’habitude. Mais en repoussant 43 tirs hier, notre portier a démontré qu’il était capable de revenir à son meilleur niveau. S.

La chimie entre les trios : Il a fallu attendre le troisième vingt pour que les lignes se révèlent. Mais la cohésion est là. Malgré les approximations. B-.

Intérêt et ressenti du match : Encore une fois, on a assisté à une joute en deux temps. Les deux premières périodes nous ont fait craindre le pire, puis le réveil s’est installé avant de se sauver avec une victoire méritée. On appréciera le résultat et surtout on espère que Claude Julien va pouvoir continuer à bâtir sur ses notes positives. Et il faut souligner aussi que la discipline du Canadien était quasiment exemplaire hier. C’est ainsi qu’on gagne des matchs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.