Hockey

Vingt-et-unième match de la saison régulière : Les Canadiens de Montréal se sont battus comme des lions, mais les Capitals ont emporté la mise.

Quand vous faites face aux champions de la Coupe Stanley, il y a toujours la crainte du déséquilibre. Vos adversaires ont l’air forcement plus menaçants, mais le Tricolore n’a pas eu ce mouvement de recul. Malgré la défaite, on ne peut qu’apprécier l’engagement de la Sainte-Flanelle hier soir.

Malheureusement, avoir du coeur n’est parfois pas suffisant. Les Capitals de Washington ont su profiter du manque de défensive du Canadien mais aussi de l’indiscipline dans laquelle les Habs ont fini par tomber. Voyons comment tout ceci s’est décidé :

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : Un but pour Brendan, une aide pour Phillip. En dehors de la feuille de pointage, les gars ont bossé dur mais encore une fois les adversaires étaient un cran au-dessus. B+.

Le trio Drouin-Domi-Shaw : Une aide pour Max qui continue sur sa lancée. Andrew qui fait son travail sans faillir et Jonathan semblait perdu sur la glace. B.

Le trio Agostino-Kotkaniemi-Lehkonen : Le premier but de Kenny dans la grande ligue est un bel accomplissement! Deux assistances pour Jesperi (qui se révèle de plus en plus), et Artturi qui obtient lui aussi un point précieux pour sa fiche. Du très bon travail. A.

Le trio Deslauriers-Peca-Hudon : Une aide pour Matthew, et pour le reste rien de transcendant. C.

La défense : Déjà qu’elle était poreuse, mais après deux rondelles dans la tête, Noah Juulsen tombe au combat. Résultat, c’est Jeff Petry qui fait double dose sur la glace. Un but et une aide pour lui ainsi qu’un but pour Mike Reilly. Mais en dehors de ça, force est de reconnaître que la défense est déficiente et que le retour de Shea Weber va finir par être pressant. D’autant que le remplacement de Juulsen va être important s’il est écarté du jeu. B.

Carey Price : Notre gardien étoile nous a gratifié d’un match plein avec des arrêts spectaculaires aux moments opportuns. Même si 5 buts sont rentrés, il n’est pas responsable sur tous et les joueurs autour de lui auront des choses à améliorer. Ce match était un vol, et Alexander Ovechkin, en voyant l’arrêt de son tir à deux secondes de la fin du temps réglementaire confirme cet état de fait en applaudissant notre portier. S.

La chimie entre les trios : Chacun a mis l’épaule à la roue. Rien à ajouter. B.

L’indiscipline : Les Capitals de Washington ont réussi a faire tomber les hommes de Claude Julien dans l’indiscipline et à faire tourner le match en leur faveur. Et ce n’est pas la première fois que les boys se font prendre à ce petit jeu psychologique… C.

Intérêt et ressenti du match : Alors que je craignais une victoire à sens unique des Capitals, on a eu droit à un match disputé jusqu’au bout et seul le dernier but sur un revirement de Jonathan Drouin a fait pencher la balance. Les revirements sont un autre mal à soigner chez le Canadien, mais au moins ils se sont battus pour tenter de gagner. C’est ça qu’on veut voir chaque soir et pour l’instant c’est bel et bien le cas. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.