Hockey

Vingt-septième match de la saison régulière : Les Canadiens de Montréal se sont fait manger par les Sharks de San José.

Après la belle victoire de la veille, on aurait aimé que la fête continue. Ça n’a pas été le cas et pire encore, j’ai cru un temps que la Sainte-Flanelle était anesthésiée. Rien de moins. 

Est-ce que les Habs n’ont pas la capacité de jouer deux matchs en deux soirs? Après la déroute d’hier soir, on peut se poser la question après cette partie difficile. Et je me suis clairement ennuyé. Voyons précisément ce qui s’est produit pour nos joueurs :

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : Rien n’a vraiment percé sur cette ligne. La léthargie va émailler ce texte. C.

Le trio Drouin-Domi-Shaw : C’est le seul trio qui a noirci la feuille de pointage. Avec une aide pour Jonathan et une pour Andrew. Max ne semble plus aussi flamboyant mais il ne faut pas l’accabler non plus. B.

Le trio Byron-Kotkaniemi-Lehkonen : Paul a essayé de brasser la cage. Mais quand tes compagnons semblent perdus sur la glace, tu ne fais pas de miracles. C.

Le trio Agostino-Chaput-Deslauriers : De bons gestes mais pas de réalisations. Je vais me répéter encore… C.

La défense : Jeff Petry a marqué et on ne va pas s’en plaindre. Shea Weber a tenté de réveiller son équipe avec une mise en échec spectaculaire qui malheureusement était illégale. Rien de bien constructif par ailleurs. C+.

Carey Price : Après un premier but plus que facile à arrêter mais encaissé, notre portier s’est repris en faisant le travail. Mais quand l’équipe ne marque pas, on ne gagne pas.

La chimie entre les trios : Aucune des lignes n’a fonctionné. Qu’est-ce que vous voulez que je dise de plus? D.

Intérêt et ressenti du match : Clairement je me suis endormi devant ce match. Et la déception s’est vite montrée la plus forte. Espérons une meilleure prestation demain…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.