Hockey

Cinquième match de la saison régulière : Face aux Red Wings de Detroit, Les Canadiens de Montréal ont offert un festin de buts!

Le match d’hier soir était clairement à l’avantage de la Sainte-Flanelle. Face à des Red Wings en déroute, on ne pouvait pas espérer moins de la part du Tricolore. Ceci étant posé, qu’est-ce qui a retenu l’attention finalement? Le travail collectif et l’effort quasiment constant des joueurs sur la patinoire.

Si on s’intéresse à une équipe adverse avant que le match ne commence, on peut légitimement trouver des contours à la partie à venir. Même si les pronostics peuvent être renversés, les Habs savaient que cet affrontement était gagnable, même si Claude Julien jouait de prudence en parlant de match piège. Voyons comment nos patineurs ont gagné leur combat :

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : On ne change pas une ligne qui gagne. Auteur de 2 buts,  personne n’est resté derrière à ne rien faire. L’identité du Canadien est là. A.

Le trio Drouin-Domi-Lehkonen : Jonathan qui marque deux buts, ce qui récompense son réveil du match précédent, Max qui obtient une aide, voilà qui devrait mettre du gaz dans le moteur. B+.

Le trio Byron-Kotkaniemi-Armia : Ti-Paul qui parachève l’oeuvre du Bleu-Blanc-Rouge, Jesperi qui nous gratifie d’une assistance et Joel également. Eux aussi ont mené la charge et pas d’oreillers pour eux non plus. B+.

Le trio Hudon-Plekanec-Peca : Pleky qui marque un but le jour de son 1000e match dans la Ligue Nationale, Charles aussi et deux assistances pour Matthew. Je me répète mais c’est carton plein. Et le symbole est beau. S.

La défense : Pour une fois, je n’ai pas de reproche à faire à quiconque. Même Jeff Petry a fait le travail. La rapidité de l’équipe passe par l’appui des défenseurs et c’est ce qui s’est produit, B.

Antti Niemi : Excellent match pour lui, les 3 buts encaissés ne sont pas tous de son fait. J’ai pu entendre que Carey Price avait fait sa diva en se disant remplaçable. Mais 1) C’était un match prévu pour Niemi 2) Après la bonne performance de notre portier substitut face aux Penguins, il méritait de toute façon ce départ consécutif. A.

La chimie entre les trios : Tout le monde semblait à sa place. Tout le monde travaillait et je n’ai pas vu de réel flottement dans l’effectif. Peut-être un léger relâchement en 3e période mais rien d’invraisemblable. B.

Intérêt et ressenti du match : Face à une équipe en plein doute, c’était un match plutôt facile. Mais il aura servi à resserrer les liens et à renforcer les automatismes. Un beau moment de hockey et des points déjà précieux pour la fin de saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.