Hockey

Huitième match de la saison régulière : Les Canadiens de Montréal gagnent mais se font peur.

Après la défaite plus que discutable de samedi dernier (sans compter la déclaration de fatigue de Byron qui a fait couler pas mal d’encre merci), le Tricolore se devait de réagir. Ils l’ont fait, non sans effort mais tout n’était pas bien en place tout de même.

5 pénalités qui donnent 5 désavantages numériques. Tous sauvés. On pourrait légitimement résumer la victoire du Bleu-Blanc-Rouge ainsi et se dire que tout cela aurait pu être évité. Tout comme le premier but encaissé par Carey Price, en se disant qu’il aurait pu faire mieux. Les jeux blancs ne sont pas chose courante et certains partisans devraient s’en souvenir. Voyons comment les joueurs ont fait pour obtenir cette victoire qu’il a fallu aller chercher avec le coeur :

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : Brendan a marqué un but. Les autres ont fait des jeux de transition. Pas vraiment la ligne de l’honneur hier soir. B.

Le trio Drouin-Domi-Lehkonen : Voilà la ligne qui s’est mise en évidence pendant le match. Un but et une aide pour Jonathan qui est enfin en feu. Max obtient deux aides et montre qu’il est un excellent fabricant de jeux. Quant à Artturi, il n’a pas marqué mais il était bien plus impliqué cette fois-ci. A.

Le trio Byron-Kotkaniemi-Armia : Ti-Paul a fait parfois parler sa vitesse et ne semblait pas fatigué le moins du monde. Jesperi nous a gratifié de quelques passes de génie et démontre totalement pourquoi il doit continuer son développement dans la grande ligue. Il ne marque pas? Peu importe, il est jeune, il a tout le temps de grandir et marquer ensuite. Quant à Joel il a fait le boulot sans éclat réel. A.

Le trio Deslauriers-Peca-Shaw : Alors eux c’est simple, on les a pas vus jouer. Andrew une fois au cachot pour une connerie, et c’est tout. Charles Hudon sur le 4e trio pour affronter les Sabres de Buffalo? C’est mon espérance. C.

La défense : Ça m’ennuie de l’écrire, mais c’est une réalité : Jeff Petry a marqué un but et il a livré un bon match. Xavier Ouellet a obtenu une assistance sur le but de Drouin et s’est bien comporté aussi. On a eu droit, bien sûr à de mauvaises couvertures (qui ont mené au premier but des Flames de Calgary notamment) mais tout le monde a bien joué. Même Jordie Benn continue sur sa lancée, c’est vous dire! Quant à Victor Mete, il signe un excellent retour dans la formation. B+.

Carey Price : Notre gardien étoile a donné un mauvais but certes. Le second était déjà moins évident. Mais Carey est resté dans le match et n’a pas tant mal paru au global. Son attitude reste combattive et il a, une fois encore, fait des arrêts importants. Sans être dominant, il a de quoi être heureux de sa contribution à la victoire. B+.

La chimie entre les trios : Une première et une quatrième ligne en demi-teinte et les autres trios sont arrivés en lions. L’effort n’était pas présent partout mais le résultat étant ce qu’il est, on ne peut que se dire que le meilleur est à venir. B.

Ressenti et intérêt du match : Après une première période assez lente, l’explosion au deuxième vingt était la bienvenue. Un festival de tirs (40 pour la Sainte-Flanelle contre 23 pour leurs adversaires) ont fait aussi une différence. La précision est à revoir, mais les Habs démontrent encore une fois que le momentum peut changer de bord avec de la volonté. Avec un premier rang dans l’Est à la clé ainsi qu’une 289e victoire pour Carey Price qui le place à égalité avec Patrick Roy, on a eu droit à tout un match mine de rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.