Hockey

Trente-troisième match de la saison régulière : Avec le même pointage que d’habitude, mais avec les arbitres de l’autre bord, Les Canadiens de Montréal obtiennent une belle victoire.

Les matchs se suivent et se ressemblent au niveau du score final mais le déroulé du match lui est toujours différent. Si les Habs ont de nouveau gagné hier soir, l’opposition avait un visage bien défini. Des maillots blancs et noir qui avaient clairement décidé que les Sénateurs d’Ottawa égaliseraient la série entre les deux équipes. 

Heureusement pour ses partisans (qui ont fait clairement entendre leur voix après le but refusé de Phillip Danault) le Tricolore ne s’est pas démonté et après 47 tirs envoyés sur le filet adverse, la 600e victoire de Claude Julien a été saluée comme il se doit. Voyons comment nos hommes s’en sont tirés : 

Le trio Drouin-Domi-Shaw : Voilà une ligne qui a tenu son rang. Un but pour Jonathan et une assistance chacun pour Max et Andrew. Je pourrais reprocher l’individualisme trop prononcé de Drouin mais le contexte du match ne s’y prête pas totalement. B+.

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : Oui, Phillip aurait dû avoir son but mais il repart avec seulement une aide. Tomas a mis du coeur à l’ouvrage sans marquer de point et Brendan a fait ce qu’il sait faire de mieux après marquer des buts, c’est-à-dire énerver les gars d’en face avec son petit sourire narquois habituel. C’est pour ça aussi qu’on t’aime Brendan. B+.

Le trio Byron-Kotkaniemi-Lehkonen : Jesperi, toute recrue qu’il est, repart du Centre Bell avec un beau but (et chanceux) ainsi qu’avec une aide. Ti-Paul a marqué lui aussi et sa vitesse a explosé en cours de match à plusieurs reprises. Deux assistances sont au crédit d’Artturi qui peut encore aller plus loin. A.

Le trio Agostino-Chaput-Peca : Matthew qui marque un but pour lancer le match comme lors de la partie précédente tout en obtenant une aide. Michael et Kenny ont été plus en retrait mais les pièces de jeu étaient intéressantes. B.

La défense : Captain Shea marque à nouveau, Mike Reilly retrouve son sens du jeu et Jordie Benn mériterait des claques avec ses bévues récurrentes. Brett Kulak a été bon mais sans plus et Jeff Petry… Je ne préfère pas en parler. Noah Juulsen a encore besoin de s’ajuster à mon avis. B.

Carey Price : En début de partie, on a craint pour son genou sur le premier but controversé des Sénateurs et j’y reviendrai plus loin. Mais notre gardien étoile nous a vite rassurés en livrant un bon match, sans jamais se plaindre de quoi que ce soit. Le sourire était même de mise dans certains cas. A.

La chimie entre les trios : Comme lors du match précédent, les attaquants se sont tenus ensemble et chacun a produit de bons jeux. Les buts étaient beaux et on ne va pas s’en plaindre. B+.

L’arbitrage : Est-ce que les Sens ont été avantagés? Peut-être pas. C’est la loi du sport. Mais les décisions douteuses, on les a vues. Le premier but des Sénateurs accordé, alors que l’obstruction sur Carey Price était manifeste (retenir la jambière avec un bâton, vous appelez ça comment!) et le but refusé de Danault alors que Lehkonen traînait un adversaire avec lui et un bâton adverse qui lui entravait la poitrine, il y avait de quoi huer. Les partisans présents au Centre Bell ne s’y sont pas trompés car après ce refus de but, à chaque fois qu’un adversaire touchait la rondelle, les huées étaient de sortie. Ce qui me pose problème dans cette affaire, c’est le manque de constance dans les décisions rendues par Toronto en cas de contestation. Au final c’est le gros boxon et la Ligue Nationale n’en sort pas grandie. Heureusement que le score final était large car dans le cas contraire, l’encre coulerait à flot à Montréal…

Intérêt et ressenti du match : On va pas se mentir, j’ai été frustré face aux décisions évoquées plus haut. Mais la réponse de notre équipe, qui marque 4 buts sans réplique pour remporter la joute et faire taire les Sénateurs d’Ottawa a été la meilleure des réponses. Les boys n’ont jamais abandonné et on ne peut qu’être heureux du résultat final.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.