Hockey

Soixante-huitième match de la saison régulière : La malédiction contre les Sharks de San José continue.

Les Canadiens de Montréal m’ont jamais gagné au SAP Center au 21e siècle. Jamais depuis l’an 1999. 20 ans sans défaire les requins dans leur amphithéâtre. Ça commence à être long comme disette vous ne trouvez pas?

Cette défaite lourde face à une équipe que le Tricolore ne sait plus affronter correctement a tout de même vu quelques éléments positifs. Pendant 2 périodes, les joueurs de champ ont fait de leur mieux pour résister. Artturi Lehkonen a enfin marqué, ce qui doit lui enlever une tonne de plomb et de frustration dans son cas. Andrew Shaw a touché la cible lui aussi et les joueurs suivants ont obtenu des aides : Nate Thompson, Brett Kulak, Paul Byron et Max Domi. Ça c’est les bons points du jour, ce sont les signes que l’équipe a tenté de rivaliser avec les Sharks.

Du coup, qu’est-ce qui a fait le résultat qu’on connaît? Antti Niemi a eu des faiblesses impossibles à ignorer, en particulier sur les deux premiers buts. J’aimerais aussi qu’on me dise dans quel coin à champignons Jonathan Drouin était parti faire la cueillette pendant que ses compagnons de trio essayaient de faire du bon boulot. Eh Joe, si tu veux qu’on te respecte, commence par respecter tes compagnons de galère! Face à tout ça, l’équipe locale à fait parler son attaque et l’affaire était entendue en 3e période.

Ce n’est pas très productif de pointer des joueurs du doigt et Claude Julien l’a parfaitement compris en tempêtant contre un journaliste impétueux qui l’emmenait sur ce terrain-là. Mais pour être honnête, je n’avais pas beaucoup d’espoir de voir les Habs gagner hier soir, même si on espère toujours un petit miracle. Maintenant, il faut gagner contre les Ducks d’Anaheim pour que ce voyage dans l’Ouest américain reste globalement positif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.