Hockey

Quarantième match de la saison régulière : Les Canadiens terminent l’année sur une bonne note à Dallas.

Après la dure défaite à Tampa Bay, le Tricolore voulait sans doute démontrer qu’il en avait encore sous le capot. Avec cette victoire en bris d’égalité, le voyage du temps des Fêtes se termine positivement et la bonne prestation d’Antti Niemi a de quoi remonter le moral de l’intéressé.


Les Stars de Dallas sont réputés pour être une équipe rude, qui ne fait pas de compromis sur la glace. Si on ajoute à la sauce que leurs joueurs importants se sont fait brasser par la direction du club (je ne retranscrirais pas les propos tenus ici), vous pouvez être sûr que les green boys avaient faim hier soir. Mais malgré leurs efforts, c’est le Canadien qui emporte la mise en prolongation. Voyons comment ça s’est passé :

Note : Andrew Shaw ayant été blessé au haut du corps pendant la partie, les trios n’ont jamais cessé de changer. Mais pour des raisons de compréhension, c’est la formation projetée qui sert de base à cette analyse.

Le trio Byron-Domi-Drouin : Une aide pour Ti-Paul et une pour Max. Jonathan continue à faire son Rémi-tout-seul malheureusement. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise? C+.

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : La ligne de la soirée. Phillip marque deux fois pour relancer son équipe. Tomas (qui a obtenu une assistance) et Brendan ont été travaillants. On ne peut que saluer la cohésion de ce trio. A.

Le trio Lehkonen-Kotkaniemi-Shaw : Andrew étant blessé, il n’a pas vraiment eu d’effet sur son trio et on lui souhaite que ce ne soit pas trop grave et qu’il pourra revenir au jeu bientôt. Jesperi a encore eu des occasions de marquer sans réussir à concrétiser. Attention à la frustration qui commence à poindre… Quant à Artturi il faut qu’il tienne son bâton moins serré. B.

Le trio Agostino-Chaput-Deslauriers : Un quatrième trio est efficace quand il permet d’obtenir du temps de glace de qualité. Comprenez par là qu’ils aident leur équipe à écouler du temps au chrono en posant les bons gestes. C’est ce que ces trois gaillards ont fait sans faire de vagues. Chapeau bas messieurs. B+.

La défense : Une aide chacun pour Brett Kulak, Jordie Benn (eh oui!) et Shea Weber. Jeff Petry marque le but libérateur et Victor Mete a fait parler la poudre. Le carton rouge de la soirée? Mike Reilly qui reprend ses mauvaises habitudes en regardant partout sauf là où c’est nécessaire. Mais la brigade défensive mérite sa part de gâteau dans cette victoire. Et ça n’arrive pas souvent. B.

Antti Niemi : Après avoir vu des performances difficiles lors de ses trois derniers matchs, il faut reconnaître que notre gardien auxiliaire s’est présenté hier soir. Artisan positif et actif dans la victoire, il a fait tout son possible pour garder ses coéquipiers dans le match. Bravo Antti. B+.

La chimie entre les trios : Au vu de la situation évoquée plus haut, les gars ont bien répondu. L’esprit de corps demeure. B.

Intérêt et ressenti du match : Soyons clairs, ce n’était pas le match le plus emballant de l’Histoire. Je me suis ennuyé assez souvent, mais la victoire fait du bien au moral. On bonne manière de finir 2018 et d’envisager la suite avec enthousiasme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.