Hockey

Sixième match de la saison régulière : Les Blues de Saint-Louis ont plié face à la détermination des Canadiens de Montréal

Sur le papier, le Tricolore n’avait pas vraiment un penchant favorable pour gagner ce match, même si la partie se jouait au Centre Bell. Mais à force de travail et d’abnégation, les Habs ont arraché une belle victoire malgré un match serré et on ne va surtout pas s’en plaindre.

Le Canadien de cette saison à une identité claire : Vitesse d’exécution et rapidité dans les déplacements. Mais pour parvenir à un tel résultat, il faut des joueurs petits et effilés. Tout le contraire des Blues qui amènent de gros bonshommes lourds et difficiles à bouger. C’était quasiment un choc des cultures hier soir sur la glace. Voyons comment la Sainte-Flanelle est sortie victorieuse de cet affrontement :

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : Brendan marque le but de la victoire, Tomas fabrique du jeu à lui tout seul et Philip rabat le centre à la moindre occasion. Voilà un beau trio dont la chimie n’est plus à prouver. A.

Le trio Drouin-Domi-Lehkonen : Max marque son premier but pour le Canadien, Jonathan est mobile et récolte une aide sur le but de Mike Reilly et Artturi frappe à la porte. Du bon boulot même si on aimerait voir Lehkonen marquer pour qu’il débloque, mais son assistance est appréciée. B+.

Le trio Byron-Kotkaniemi-Armia : Ti-Paul a fait parler la poudre, Jesperi a failli scorer plusieurs fois et Joel s’impose dans les duels sont jamais trop en faire. De l’excellent boulot. A.

Le trio Peca-Plekanec-Hudon : Après un bel hommage pour Pleky avant le match, notre vétéran a abattu de l’ouvrage avec détermination. Charles récolte une aide et Matthew s’est mis en évidence, B.

Mike Reilly : La révélation continue pour lui. Autour d’un but et d’une présence persistante sur la glace, il est certain qu’il va prendre de plus en plus de responsabilités au cours de la saison. A.

Les autres défenseurs : Si j’étais enfermé dans mes certitudes, je taperais sur Jordie Benn et Jeff Petry. Mais même pas. Ces deux-là, ainsi que Karl Alzner (dont je ne donnais pas cher avec la Nouvelle Ligue Nationale) ont livré un match solide, comme les jeunes défenseurs. La confiance règne en somme. B+.

Carey Price : Notre gardien numéro 1 était de retour et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il était à son affaire. Je parlais de confiance en défense, il en est la parfaite illustration. Auteur de bons arrêts quand il le fallait, il n’a pas hésité à sortir de son filet quand c’était nécessaire, ce qui prouve que ses coéquipiers le couvrent bien. A.

La chimie entre les trios : Chacun était à sa place et encore une fois personne ne semblait être sur les talons. B.

Intérêt et ressenti du match : Même si statistiquement, les Blues connaissent un mauvais début de campagne, le match n’était pas aussi facile que le précédent. L’avantage numérique du Bleu-Blanc-Rouge a encore besoin de retrouver de la performance et c’est uniquement l’acharnement des joueurs sur la patinoire qui permet aux troupes de Claude Julien de se sauver avec la victoire. Mais il faut la prendre et se dire que la saison est encore pleine de surprises. Et surtout que les Habs sont excitants à regarder jouer. Assurer le show est essentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.