Hockey

Quarante-huitième match de la saison régulière : Une large victoire pour les Canadiens de Montréal.

Jouer deux matchs en deux soirs n’est jamais simple. Après un match émotif et physique contre Boston, est-ce que le Tricolore avait l’énergie nécessaire pour gagner dès le lendemain? Force est de constater que oui. Avec la manière en plus.

Après ce constat, il est évident que les esprits chagrins vont se plaindre des revirements et surtout des tirs effectués par les adversaires récents. Oui, ces statistiques sont élevées. Mais c’est oublier l’identité du Canadien. Des gardiens alertes et une jeune équipe basée sur la vitesse. Voyons comment nos jeunes loups s’en sont sortis hier soir :

Le trio Drouin-Danault-Gallagher : Un but chacun pour Phillip et Brendan avec une aide de la part de Jonathan pour parachever le gâteau. Si Jonathan a toujours des choses à prouver, ce n’est pas le cas de ses compagnons de ligne. Un travail de grande qualité pour ces trois-là hier soir. A.

Le trio Lehkonen-Domi-Armia : Alors on va évacuer le problème Artturi tout de suite. Il a failli marquer. Rien à ajouter. Bon d’accord, il a obtenu une aide, mais son comportement reste le même. J’attends plus de choses de sa part. Max a marqué après s’être fait refuser un but avec raison. Je note que la maturité commence à poindre. Quant à Joel, son aide obtenue est appréciée et il continue de surprendre dans son implication soir après soir. B+.

Le trio Tatar-Kotkaniemi-Byron : Une assistance chacun pour Tomas et Paul qui ont trouvé leur place et continuent de la mériter. Mais que dire du but de Jesperi, si ce n’est qu’il était magnifiquement exécuté. Une pièce de toute beauté. J’ai bondi dans mon salon en le voyant. J’espère que KK restera longtemps à Montréal parce ce jeune homme est un diamant brut. A.

Le trio Agostino-Chaput-Deslauriers : Après le gros match précédent, nul doute que ces gars-là étaient un peu sur la réserve. Quelques bons gestes mais sans plus. B.

La défense : Captain Shea a montré la marche à suivre pour ses coéquipiers. Auteur d’un but et récoltant aussi une aide, c’est ce qu’on demande au meneur des troupes de Claude Julien. Jordie Benn obtient lui aussi une assistance et m’oblige à reconnaître son travail depuis quelques matchs. Pourvu que ça dure! La brigade défensive était moins tranchante hier mais je le comprends aisément. Une bonne prestation d’ensemble mais sans éclat pour autant. B-,

Antti Niemi : Un gardien auxiliaire, vétéran, et dont on attend plus grand chose qui signe une performance de premier ordre, cela doit être souligné. 52 arrêts hier soir, 1 seul but encaissé, notre portier substitut a volé le match en frôlant le record d’arrêts de la franchise (53). Une prestation digne de l’élite, tout en contrôle et sans jamais perdre ses moyens. Tu as été un mur de brique Antti. Rien de moins. Et les félicitations de Carey Price après le match témoignent de la hauteur de ta performance. Chapeau bas Monsieur Niemi. S.

La chimie entre les trios : En dehors de la quatrième ligne un peu en retrait, chacun des joueurs s’est levé pour faire le travail. Personne n’a pris son oreiller pour dormir sur la glace. L’esprit d’équipe a probablement compensé en partie la fatigue. Et c’est tant mieux. A.

Intérêt et ressenti du match : Soyons clairs, les Panthers de la Floride sont une équipe qui se cherche et qui accumule les défaites en 2019. Cette partie était donc à la portée des Habs. Mais non seulement le match se termine sur une victoire, mais les joueurs ont pris le dessus quand il le fallait sans jamais lâcher le morceau par la suite. C’était un bon match et je l’ai apprécié de bout en bout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.