Hockey

Cinquième match de préparation : Les Canadiens de Montréal nous ont offert un festival offensif.

Pour Claude Julien et Mike Babcock, l’heure des dernières évaluations avait sonné. A quelques exceptions près, c’est un match de la Ligue Américaine qui s’est déroulé hier soir. Mais même avec un tel constat, le spectacle était au rendez-vous pour les Habs et chaque joueur était conscient qu’il effectuait potentiellement un dernier et important tour de piste.

On aurait pu craindre que Toronto sorte la grosse artillerie pour s’assurer d’un gain mental et moral très important pour poursuivre leur préparation en vue de la saison régulière. Mais en prenant la même option que le Canadien de faire jouer les recrues, la joute aurait dû être équilibrée. Mais que ce soit au tableau principal ou en comportement des troupes, le Tricolore était la seule formation qui jouait réellement sur la glace. Passons en revue les bons points et les plus mauvais faits des montréalais.

Le trio Hudon-Peca-Lehkonen : Buteur à plusieurs reprises, c’est clairement cet ensemble de joueurs qui a illuminé la partie en montrant à ses équipiers que l’attaque était la meilleure solution pour remporter le match. A.

Xavier Ouellet : Auteur de deux buts, la mise en évidence est très nette dans son cas. les décideurs du Canadien vont devoir statuer sur son cas en vue de la saison à venir. Et comme vous allez le voir, il n’est pas le seul dossier à régler d’ici la fin octobre.

Michael Chaput : Fabricant de jeu autant de fois que nécessaire, voilà un joueur que peu de fans ont vu venir s’ils ne s’intéressent qu’au Grand Club. Il est bien difficile de dire s’il appuiera le Rocket de Laval ou s’il restera à Montréal, mais son camp d’entraînement est d’ores et déjà réussi. B+.

Jesperi Kotkaniemi : Le casse-tête de l’état-major du Canadien. Doit-il rester à Montréal, aller à Laval ou retourner en Finlande pour continuer à se développer tout en limitant les risques de blessure? Rapide et auteur d’une aide sur le premier but du match, lui trouver la bonne chaise doit donner des sueurs froides à ses entraîneurs. A titre personnel, je jouerais la sécurité en le renvoyant en Finlande une année de plus pour qu’il améliore encore sa puissance physique avant de venir briller en Ligue Américaine avant le grand saut en 2020. A.

Antti Niemi : Le portier partant a fait de l’excellent travail en ne laissant passer qu’un seul des tirs dirigés vers lui tout en obtenant une aide sur le but de Charles Hudon. Décidément, le duo de gardiens prévus pour la saison va être plus qu’intéressant car le substitut de Carey Price est un équiper de luxe vu son engagement soir après soir. B+.

Brett Lernout et Jacob de la Rose : Malgré une aide pour le premier cité, la transparence était de mise. Idem pour Karl Alzner mais c’est malheureusement habituel dans son cas. C.

Byron Froese : Coupable de plusieurs punitions, on sent qu’il est fébrile. Il est probable que son destin à Laval soit totalement scellé. C-.

Simon Després : Trop nerveux, trop imprécis. Son retour dans la LNH semble déjà se terminer. D.

Nick Suzuki : Au milieu du feu d’artifice, son étoile a peut-être pâli. Mais il montre toujours de bonnes choses. Un bon futur troisième trio pour lui? B.

La chimie entre les trios : Une bonne cohésion globale, avec toujours l’envie de bien faire. Attaquer sans relâche semble être le choix de cette équipe une fois de plus. B.

Intérêt et ressenti du match : Face à telle avalanche de buts, difficile de une pas être enchanté! Même si quelques défauts sont encore visibles, il est clair que les décisions prises aujourd’hui vont être compliquées. Qui garder? Qui retrancher? Presque tout le monde s’est donné à fond hier soir et le prochain affrontement contre les Maple Leafs de Toronto demain devrait apporter pas mal de réponses. En attendant, on a vu du bon hockey et c’est bien là l’essentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.