Hockey

Sixième match de préparation : Malgré la défaite, beaucoup de bons points pour la saison relever pour la saison à venir.

Si on se contentait bêtement de lire le tableau principal, en voyant le score de 5-3 pour les Maple Leafs de Toronto, on pourrait penser qu’il s’agit d’une lourde débâcle annonçant une nouvelle saison de misère pour le Canadien. Fort heureusement, si on regarde le match en détail, la réalité est bien différente.

Pour cet affrontement, Mike Babcock a sorti l’artillerie lourde. Auston Matthews, John Tavares et leurs équipiers étaient prêts à en découdre, bien que leur entraîneur-chef ait convenu, à la fin de la première période, que l’engagement de ses troupes était moindre que celui des Habs. Voyons comment chacun de nos joueurs ont colonisé le match :

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : C’est clairement la ligne qui a démontré le plus de talent offensif. Ce qui est appréciable avec l’équipe de cette année, c’est qu’il n’y a pas de sentiment de découragement. Le Tricolore de remobilise malgré l’adversité et franchement on ne va pas s’en plaindre. A.

Jesperi Kotkaniemi : Le jeune espoir du Canadien au dernier repêchage n’en finit plus de briller et il faudrait être aveugle pour ne pas le voir. Auteur d’une aide inspirée sur le but de Gallagher, il est rarement pris en défaut. Avec un camp d’entraînement aussi réussi, Il est presque certain d’être à Montréal pour le début de la saison. Les 9 matchs utilisables avant une première année écoulée sera très importants sans son cas. B+.

Jonathan Drouin et Artturi Lehkonen : Responsables dans leur zone, ils ont apporté leur pierre à l’édifice sans se montrer pour autant. B.

Michael Chaput : La petite lumière de son trio qui fait bien paraître son trio, même si ces compagnons ne m’ont toujours pas convaincu. Nikita Scherbak et Jacob de la Rose rempliront des trous dans l’alignement, pas plus. C.

Mike Reilly : La bonne surprise dans la brigade défensive de cette année. Responsable et rapide, même si je me répète de match en match, il apporte beaucoup, tout comme Victor Mete. B.

Jeff Petry et Jordie Benn : Quelques bonnes passes mais le reste est à jeter. L’erreur de Petry qui donne un but aux Leafs parce qu’il ne réceptionne pas une passe de Carey Price est indigne de la Ligue Nationale. D.

David Schlemko : Auteur d’un but construit qui a ramené la Sainte-Flanelle dans le match, je n’en attendais pas autant de sa part. B.

Carey Price : Même si le score final ne lui rend pas justice, j’apprécie néanmoins de le voir partir au combat et la nonchalance n’est pas de mise. Le spectacle est assuré et lui aussi se bat pour gagner. B.

La chimie entre les trios : Elle est très bonne à presque toutes les lignes et c’est une bonne chose de voir que Claude Julien aurait probablement plusieurs options à chaque match pour la saison régulière. B+.

Intérêt et ressenti du match : Face à des Maple Leafs sûrs de leur force, Les Canadiens ont plié. Mais il ne se sont pas résignés, ce qui fait qu’on a eu droit à un match intéressant où on pouvait penser que la victoire pouvait être acquise. Et sincèrement, je préfère voir une défaite en combat plutôt qu’une défaite au dortoir.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.