Hockey

Soixante-et-unième match de la saison régulière : Les Canadiens de Montréal ont donné une leçon aux Flyers de Philadelphie avec une victoire méritée.

Quand on est partisan d’une équipe. on veut souvent voir des matchs comme celui d’hier soir. Le Tricolore a été dominant sur la glace, au point que l’adversaire s’est retrouvé sans solution et n’a fait que subir. Les spectateurs du Centre Bell étaient aux anges c’est certain!

Gagner 5-1 à domicile, c’est toujours bon pour le moral. Carey Price a laissé passer une rondelle, ce qui l’a fâché, mais pour le reste, c’était la pédale au fond pendant deux périodes, la troisième servant surtout à défendre une avance plus que confortable. Voyons comment tout cela s’est dessiné :

Le trio Drouin-Danault-Gallagher : A tout seigneur tout honneur je vais commencer par le héros de la soirée. Brendan, tu es un joueur unique. Ton tour du chapeau était attendu et aujourd’hui et il est TOTALEMENT mérité. Un but chanceux (c’est toi qui le dit), mais ils étaient beaux ses trois buts! Tu as lancé l’offensive et ton exemple est suivi par tous tes coéquipiers. Merci Brendan Gallagher d’entretenir le flambeau chaque soir. Note spéciale : S+.

Phillip obtient une aide et Jonathan était encore une fois en retrait mais il n’est pas resté sur le neutre pour autant. Comme toujours on en veut plus de sa part mais il n’était pas transparent. A+ (note globale).

Le trio Tatar-Domi-Shaw : Un but pour Tomas et une aide chacun pour Max et Andrew. Les occasions de marquer étaient nombreuses et cette ligne a fait du bon boulot. Tomas avait certainement à coeur de continuer sur sa bonne lancée et ses compagnons de ligne également. Bravo les gars. A.

Le trio Byron-Kotkaniemi-Armia : Jesperi qui marque un but, décidément notre recrue est à l’aise au Centre Bell! Ti-Paul obtient une aide qui solidifie son retour au jeu et Joel continue à être bon dans le trafic. Bonne soirée pour eux également. B+.

Le trio Lehkonen-Thompson-Peca : Nate et Matthew ont fait du bon boulot mais sans plus. Le sujet épineux reste Artturi bien sûr. Est-ce que je l’échangerais d’ici lundi prochain avec la date limite des transactions? Je suis moins tranché que par le passé à ce sujet. Les services qu’il rend défensivement sauvent probablement sa tête dans l’organisation montréalaise. Et balancer Lehkonen à la benne ne semble pas une décision sensée. Par contre, il faut comprendre ce qui lui arrive et l’aider à retrouver sa touche offensive. Parce que les séries éliminatoires s’en viennent. C+.

La défense : Est-ce que l’on a enfin une brigade défensive stable? Oui, sans aucun doute. Une aide chacun pour Shea Weber, Jordie Benn et Brett Kulak, ce sont de bonnes statistiques pour ce match. Les autres défenseurs ont été actifs et c’est tout ce qu’on leur demande. B.

Carey Price : En piste pour un nouveau jeu blanc, son seul but encaissé l’a fait légèrement sortir de ses gonds. Mais en réalisant 29 arrêts sur 30 tirs, Carey a de quoi se dire que la mission est accomplie et que la victoire est douce. Une nouvelle soirée au bureau tout en contrôle et au calme presque olympien. A.

La chimie entre les trios : Un match complètement tourné vers l’attaque qui rend l’adversaire inopérant, ça a de quoi faire briller les attaquants. Les trios ont tenu le choc et j’ai pu constater que les transitions étaient excellentes. De quoi bâtir pour les prochains matchs en somme. A.

Intérêt et ressenti du match : Une game que j’ai adoré regarder. Le tour du chapeau de Brendan Gallagher, Jesperi Kotkaniemi et Tomas Tatar qui en rajoutent, c’était électrisant. Si la troisième période était plus ennuyeuse, ce match était un de ceux qui marqueront cette saison régulière, c’est une certitude. Les frites et les ailes de poulet vont être bonnes pour les partisans des Habs!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.