Hockey

Cinquante-septième match de la saison régulière : Après 40 minutes équilibrées, les Canadiens de Montréal perdent à Nashville.

Est-ce que je mets mes lunettes roses (pensée positive) ou mes lunettes noires (vue négative) pour analyser ce match? Elles sont noires, sans hésiter. Même si les deux premières périodes ont été relativement égales, le dernier vingt a tourné à la catastrophe.

Carey, mon cher Carey… Tu as eu beau dire après le match que les chances ont versé des deux bords (ce qui n’est pas faux), j’ai quand même eu l’impression que les Prédateurs ont dominé le match avec plus de mobilité transversale et leur jeu de transition. Alors si je suis en partie d’accord, le résultat est là pour légèrement te contredire. Même si tu as fait ton boulot, la brigade défensive était partie danser ailleurs que sur la glace.

Tomas Tatar, aidé d’Andrew Shaw et Jordie Benn ont essayé de sauver l’honneur. Le premier trio aussi. Les chances de marquer ont été nombreuses. Mais les réalisations tellement moins… Dale Weise déborde d’envie de bien faire et Nate Thompson ne m’a pas convaincu. La malédiction du numéro 21 je suppose. De David à Nate…

Pour un premier match sur la route, on a pas été franchement rassurés. Et quand on pense que le Lightning de Tampa Bay s’en vient demain… Pour rappel, ils ont essoré les Stars de Dallas 6-0 hier soir… Les Habs sont capables de se relever et de surprendre. Mais avec ce que j’ai vu hier, je garde mes lunettes noires. Même si le Tricolore a tenté des choses. Même si c’était pas totalement mauvais. Le dernier droit va faire des dégâts. En attendant il faut espérer que les leçons d’hier seront apprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.