Hockey

Cinquante-deuxième match de la saison régulière : Une reprise timide des Canadiens de Montréal mène à une défaite en prolongation.

Après une dizaine de jours d’inactivité, le Tricolore reprenait le collier pour le dernier droit de la saison. Avec la suspension automatique de Carey Price, Antti Niemi devait officier devant le filet. Restait à savoir si les joueurs allaient avoir une couche de rouille sur les épaules. Apparemment oui.

Pour un retour sur la glace, le match n’était pas mauvais, même si cette partie ne fera pas date. On peut facilement qualifier la joute comme une suite de montagnes russes, tout en déplorant le résultat final. Voyons comment nos gars s’en sont tirés : 

Le trio Drouin-Danault-Gallagher : Jonathan m’a fait pester pendant la première période, en restant aussi égoïste que d’habitude. Heureusement pour lui, il s’est repris par la suite en préparant de bons jeux pour ses coéquipiers. Phillip a marqué aujourd’hui tout en étant capable de faire des merveilles dans le cercle des mises en jeu et en étant présent et pressant pendant la partie. Brendan a fait du Gallagher sans concrétiser, mais il s’est acharné. A.

Le trio Tatar-Domi-Byron : Tomas a fait tout ce qu’il fallait pour animer le jeu, Max obtient une aide pour un match impliqué de sa part et Ti-Paul a bien fait pour son retour au jeu après deux semaines et demi d’inactivité consécutives à sa suspension et à la pause du Match des Étoiles. B+.

Le trio Lehkonen-Kotkaniemi-Armia : Une aide pour Artturi malgré le fait qu’il reste en deçà des attentes. Pour moi, il ferait clairement partie des monnaies d’échange à la fin du mois pour la date limite des transactions. Jesperi a fait feu de tout bois en marquant un but et en tirant plusieurs fois dangereusement vers le filet. Joel de son côté a été partout sur la glace, en particulier dans les endroits difficiles. Chapeau à lui. A sans Lehkonen, B à cause de lui.

Le trio Hudon-Peca-Deslauriers : Charles est lui aussi dans ma liste des joueurs échangeables tellement il est transparent sur la glace. Pire qu’un vitrier. Matthew s’est distingué avec quelques étincelles pendant que Nicolas était dans son rôle physique aujourd’hui. C+.

La défense : Une aide chacun pour Jeff Petry et Jordie Benn, même si l’indiscipline de ce dernier a eu de quoi m’énerver. Les prestations de Victor Mete et Shea Weber m’ont donné une impression de neutralité assez dangereuse pendant que Brett Kulak était à fond sur l’accélérateur et que Mike Reilly ne brillait pas beaucoup. B.

Antti Niemi : Notre gardien auxiliaire a livré une performance à son niveau mais le poids des années s’est vu aujourd’hui. Malgré quelques bons arrêts, ses déplacements latéraux sont de plus en plus poussifs. Même si l’expérience compense ses limitations, il ne peut pas toujours voler un match. B-.

La chimie entre les trios : Peu de choses sont ressorties de la partie. Le retour de la paire Drouin-Domi le temps d’une présence a été intéressante à voir. Pour le reste c’était assez classique. B.

Intérêt et ressenti du match : Ce n’est clairement pas un match qui passera à l’histoire. Cette défaite est un peu dure à encaisser, d’autant que la course aux séries éliminatoires est maintenant clairement engagée. Malgré tout le petit point est bon à prendre et on peut raisonnablement espérer une victoire dès demain face aux Oilers d’Edmonton, Connor McDavid ou pas. Go Habs Go!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.