Apprentissages,  Ressentis

Une session d’université terminée, quelle aventure!

J’ai terminé la semaine dernière ma première session (semestre en France) à l’UQAM. Et même si j’attends mes résultats finaux, ce qui est certain, c’est que ce fût une sacrée aventure dont j’espère sortir vainqueur!

Dans les premières semaines, je dois reconnaître que je ne pensais pas vraiment être à la hauteur de l’enjeu que je m’étais fixé. Non seulement je voulais réussir, mais je ne voulais pas me contenter de la note de passage. J’avais un défi à relever, celui de me prouver qu’à 33 ans, je pouvais vaincre mes démons et réussir là où j’avais échoué il y a une décennie.

Si je dois attendre encore un peu avant de le savoir, mes résultats ont été bons jusqu’à présent donc je suis plutôt confiant à ce sujet. Mais ce n’était pas le seul point à passer, la seule case à cocher.

Je devais également m’adapter à un nouveau système scolaire, un nouveau système de notation et surtout privilégier un bon travail d’équipe dans plusieurs cours que j’ai suivis. Dans une grande majorité des cas, ça s’est très bien déroulé. Mes membres d’équipe étaient motivés et cherchaient à réussir donc c’était parfait.

Le dernier volet de cette reprise, c’était le défi physique. J’avais 5 cours à suivre (c’est le maximum possible en une session) et j’avais décidé de tout regrouper sur 2 jours pour être capable de suivre mes autres activités tout en musclant au maximum mon programme. Si je suis passé au travers, je me suis rendu compte que c’était un peu trop exigeant. Donc pour la deuxième session, on va répartir les cours différemment pour que ce soit un peu plus gérable et que mon cerveau suive encore mieux les apprentissages. Si je vais augmenter les trajets à faire, je pense que ce sera la meilleure solution pour apprendre et réussir.

Si je portais mes fantômes du passé en début de parcours, je n’ai pas tardé à les laisser seuls au bord de la route pour avancer et mettre toute mon énergie au service de mon parcours et de mes équipiers. D’ailleurs, j’espère qu’ils ont apprécié ce bout de chemin autant que moi.

Je ne pourrais pas finir cet article sans parler de toutes les personnes qui m’ont soutenu pendant ces mois de travail intensif. Véronique en première de cordée bien sûr, Caroline qui m’a soutenu en permanence moralement, les amis qui me demandaient des nouvelles régulièrement. Merci de votre patience d’ailleurs. Mes équipiers qui ont dû faire avec mon obsession du détail. Merci à tous ceux qui ont suivi ce parcours d’une manière ou d’une autre. Je repars en janvier pour la seconde session à bloc! Objectif : Le diplôme!

Je vais tout de même me permettre une petite parenthèse bien utile. J’ai pu me rendre compte en pratique de la différence ÉNORME qui existe entre un entourage qui vous soutient dans vos projets et quand ce n’est pas le cas. Pendant mes années universitaires en France, ma famille ne croyait pas en mes projets, pour diverses raisons sur lesquelles il n’est pas nécessaire de revenir. Mon décrochage puise certainement son origine dans d’autres raisons, mais à la base, si ceux qui m’ont élevé n’avaient pas passé leur temps à dire que ce que je faisais ne valait rien et ne servait à rien, peut-être que je ne me serais pas planté en beauté. Aujourd’hui, mon parcours est construit, avec un but précis et ma femme, ma belle-famille et ceux qui m’entourent me poussent à donner le meilleur de moi-même et je sais déjà que ça marche!

La finalité de tout ça, c’est que qui que vous soyez, croyez en vous et en vos projets. Et surtout gardez auprès de vous ceux qui vous pousseront vers le haut. Dans le cas contraire, mettez un peu de distance, ça ne vous fera pas de mal au final. Croire en soi et ses capacités c’est la base! Avoir un esprit combatif, ça change tout comme nous le rappelle Valtteri Bottas :

4 commentaires

  • AkikoYunicia

    Très bel article plein de motivation et de futurs projets. C’est un plaisir de lire ça !

    J’espère que les notes arriveront vites pour que tu te stresses pas trop mais je suis sur qu’elles seront bonnes même si je te vois déjà en train de râler sur les 1 ou 2 points que tu aura perdu bêtement par inattention. Je te le redis du coup : « on fait tous des erreurs et c’est comme ça qu’on apprends :p soit un peu indulgent avec toi même sinon je demande a Vero de te botter les fesses ! »

    Allez bizou bonne chance pour la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *