Expatriation

La jalousie envers les expatriés, je l’ai expérimentée!

Voilà un sujet assez difficile à aborder mais il est très important à traiter, notamment pour tous ceux qui ont un projet d’expatriation en cours de maturation dans leur tête. Si les textes, articles et vidéos sur les clichés liés à l’expatriation pullulent, peu de ressources existent sur le sujet du jour. C’est l’occasion de s’y pencher!

Est-ce que tu l’as vécu à de nombreuses reprises?

En réalité non, car j’ai un mode opératoire assez radical quand je m’aperçois qu’un tel comportement se manifeste dans mon entourage. Je m’éloigne du fautif ou de la fautive, car je considère que cet individu doit avoir bien du temps à perdre pour se préoccuper de ma vie personnelle. Je pourrais en être flatté, mais je vois ça comme un poison à diffusion lente qui ne m’apportera rien de positif au final.

Cette jalousie se manifeste comment?

Le plus souvent par dénigrement indirect car les personnes jalouses en parlent à d’autres qui me rapportent ces faits. Certains et certaines, moins subtil(e)s, s’amusent à écrire des statuts sibyllins sur leur réseau social préféré en pensant que je ne comprendrais pas le message. Amusant sur le moment, mais une fois le pot au roses découvert, ça fait de gros dégâts. Et c’est pas joli à voir.

Au bout de deux ans, ça t’arrive encore?

Fort heureusement, ces épisodes se sont calmés au bout d’un an. Il y a peut-être encore des envieux qui se planquent, mais si c’est le cas (ce dont je doute), il sont bien cachés. Chacun évolue et j’ai appris à ne pas changer de comportement, notamment sur les réseaux sociaux, par peur de vexer quelqu’un. Je suis heureux dans ma vie, bien dans mes baskets et ceux que ça dérange, vous savez où est la sortie.

Mais juste pour savoir, tu ne serais pas un peu paranoïaque? Ça ne doit pas être si courant non?

Pour répondre à cette question, je vais m’appuyer sur un exemple réel survenu pendant ma première année au Canada. J’ai pris l’habitude de prendre en photo les résultats des matchs des Canadiens de Montréal et de faire la même chose avec des événements retransmis à la télévision québécoise et canadienne. Premièrement parce que j’aime ce que je regarde, deuxièmement  car cela permet à mes contacts français de voir des trucs qui ne sont pas ou peu diffusés en Europe. Eh bien, il se trouve qu’une personne trouvait cela ridicule et s’amusait à me dénigrer à ce sujet. Une fois découverte, je n’ai plus eu de contact avec elle et depuis je vis beaucoup mieux.

La jalousie vient peut-être aussi du fait que certains aimeraient faire le même chemin que toi?

C’est effectivement une possibilité. Mais si c’est le cas, je peux vous dire que si le projet ou le rêve que vous nourrissez est réfléchi de manière pragmatique et que la préparation est en béton armé, rien n’est impossible. Si j’ai réussi à m’établir au Québec, tout le monde peut le faire. Au lieu de vous mettre des barrières personnelles, pensez-y et faites-le avant d’avoir des regrets. Quant aux personnes qui réapparaissent miraculeusement dans ma vie pour espérer savoir comment s’installer au Canada, c’est le même traitement que pour les enquiquineurs cités plus haut. J’ai appris à faire baisser le taux de toxicité dans ma vie et bizarrement elle est bien plus positive!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.