Expatriation,  Ressentis

4 ans au Québec, ça commence à faire pas mal de temps!

13 janvier 2016 – 13 janvier 2020 – 4 ans d’immigration, 4 ans d’expatriation, mais surtout 4 ans d’expériences parfois difficiles mais très souvent heureuses et fructueuses.

Si vous prenez le temps de me lire ici, vous connaissez énormément d’aspects de mon projet de vie depuis 4 ans. Ce pari fou, ce coup de poker à 29 ans, vous l’avez vu commencer, grandir, s’établir… Et sourire!

Arrivé un jour de soleil, puis un jour de neige dès le lendemain, où il fallait faire des démarches administratives nécessaires à mes premiers pas au Québec, avec beaucoup de fatigue (comme j’ai déjà pu l’écrire, je n’ai que très peu de souvenirs de la journée de mon départ. Je n’ai que des bribes, dans moments, qui durent que quelques minutes, en tête).

Mais alors, 4 ans plus tard, où on en est? Globalement, je considère que le pari est gagné, et ce très largement. Ma vie est stable, avec des relations globalement saines avec les autres et surtout, malgré des doutes dans certaines circonstances, l’important est de toujours avancer en respectant ceux qui m’entourent. un projet d’immigration qui au final, paraissait impossible vu de France, mais qui a pris tout son sens dès que j’ai atterri au Canada. Bien sûr je n’aurais le pu faire sans le soutien de beaucoup de gens et je me répète en disant ça.

Mais ce qui est important, c’est vraiment de regarder ce que vous voulez dans la vie. J’ai expérimenté, plusieurs fois, l’idée que quand tu as un projet en tête, il arrive souvent que quelqu’un puisse t’en dissuader. Si ça t’arrive, n’écoute pas ce que j’appelle un corbeau. Et croyez-moi, j’en ai connu plein. Des gens qui, mis face à leurs propres peurs d’avancer, vont tout faire pour que le doute s’immisce dans votre tête. Ce site est là pour aller contre ça. Alors même si je n’ai pas la science infuse, je peux vous jurer que quand l’environnement proche n’est pas aussi empoisonné, on accomplit des trucs de fou.

Même si j’ai déjà abordé ce genre de considérations, je trouve important de répéter encore et encore que la seule personne qui compte quand vous voulez vous lancer dans quelque chose, c’est vous. Prendre des conseils de la part de l’entourage est une excellente chose, par contre, le final cut, c’est vous qui l’avez. Toujours.

Mais du coup, qu’est-ce que j’ai fait en 4 ans qui soit marquant alors ? Voici une liste pas du tout exhaustive :

  • J’ai quitté la France pour un avenir meilleur,
  • Je me suis marié quelques mois plus tard,
  • J’ai exercé plusieurs métiers sans aucun complexe (mais quelques doutes c’est vrai),
  • J’ai rencontré des personnes fantastiques,
  • J’ai gardé des relations profondes et réelles et seulement celles-là,
  • J’ai lancé ma propre entreprise,
  • J’ai déménagé deux fois en 4 ans,
  • J’ai repris mes études avec succès (n’en déplaise à quelques sceptiques),
  • J’ai retrouvé une certaine paix de l’esprit et une certaine foi en l’humanité.

Est-ce que le voyage est terminé? Pas du tout! 2020 va être magnifique et les années qui suivront aussi. Ce que j’espère, c’est que je puisse vous donner envie de reprendre vos projets coincés dans le placard des idées de votre cerveau. Lancez-vous, c’est le meilleur moyen d’être heureux et de communiquer votre joie aux autres.

6 commentaires

  • Enaid

    Hello Matthieu et félicitations pour ces 4 belles années de bonheur !!

    Nous ne nous connaissons que virtuellement mais ton parcours est admirable !

    Continue sur cette belle voie qui s’est ouverte à toi.

    Plein de becs ❤

  • Lilou

    Je vais être prétentieuse en disant, et tu le sais, que je suis fière de toi et de ton parcours…
    Je te connais depuis mal d’années et j’ai toujours senti en toi un battant, un vrai et tes réussites au Canada
    me prouvent que j’avais raison…
    Je te souhaite tous les bonheurs du monde dans ton nouveau pays qui t’a pris dans ses bras et qui te garde… Et il a bien raison… Reviens en France, de temps en temps, rien que pour nous voir mais, surtout, n’y reviens jamais pour y vivre… C’est devenu un pays de cauchemar qui je ne souhaite à personne…
    Bises mon cher Matthieu à très vite j’espère… en vrai…

    • Matthieu Meignan

      Merci pour ce beau commentaire Lilou! Ta fierté me fait chaud au coeur. Je reviendrais avec Véronique, dès que ce sera possible. Le pays ne me manque pas, mais les amis et les proches qui y vivent oui! C’est aussi valable pour l’Europe d’ailleurs.

  • Mickael

    Beau témoignage Matthieu.

    De mon côté, cela fait 20 ans que je vis au Québec et je ne regrette pas, même si j’aime beaucoup la France et que je suis passé aussi durant ma vie ici par plusieurs difficultés (dont une séparation avec mon ex-compagne qui était française).

    Je ne te connaissais pas avant mais tu sembles une personne très positive et enjouée et avec ces qualités, il n’est guère étonnant que tu te plaises au Québec, tandis que le côté pessimiste des Français est parfois un peu pesant.

    • Matthieu Meignan

      Merci pour ce commentaire! J’essaie d’être aussi positif que me l’inspire le Québec en fait! Mais le pessimisme française existe mais pas tant sur moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *