Expatriation,  Ressentis

Quand les spams téléphoniques posent question.

Depuis une semaine, je reçois un spam particulier qui finit par me déranger non seulement en terme de temps perdu (bien que j’en accorde de moins en moins à ce truc) mais je me rends aussi compte que le mécanisme psychologique marche encore sur moi. C’est ça le plus ennuyeux.

Le mécanisme dont je suis la cible (sans gravité) est simple. C’est un appel automatique qui utilise le principe du spoofing, c’est à dire l’utilisation d’un numéro de téléphone qui ne correspond pas à celui de l’appelant. En l’occurence, dans mon cas c’est celui de la Ligne de Surveillance Frontalière. C’est un numéro qui permet de signaler une activité suspecte aux frontières du Canada.

Evidemment, il n’y a (malheureusement) pas de surprise là dedans, c’est un spam pur et dur ayant probablement pour but de soutirer de l’argent aux personnes imprudentes qui feraient exactement ce que demande le robot au bout du fil. Je vous rassure, je ne suis pas tombé dans le panneau, premièrement parce que le piège est grossier, et ensuite parce que ce genre d’arnaque est dénoncé de plus en plus. Une fois les renseignements pris, j’ai appelé un autre service gouvernemental anti-fraude, mais ce n’était pas utile non plus pour deux raisons. 1) Ils savent que leurs numéros de téléphone sont sujets aux arnaques et 2) Il n’est utile de les appeler uniquement si tu t’es fait avoir. Donc à moins de payer le blocage du numéro auprès de mon opérateur, je vais continuer à recevoir ces appels frauduleux. Soit. C’est chiant, mais c’est ainsi. Je vais voir si je peux pas le bloquer sur mon téléphone d’une manière ou d’une autre…

Au-delà du dérangement, ce qui m’a surpris, c’est que je n’ai pas eu instantanément le recul nécessaire pour m’en foutre directement, même après avoir identifié le numéro. La faille cognitive, malgré mes connaissances dans le domaine de l’arnaque pour m’en prémunir, n’a pas totalement fonctionné. Du coup je me suis posé la question suivante : Pourquoi?

La réponse est simple : En tant qu’immigrant, je me suis senti parfaitement cerné par cette attaque insidieuse qui sous-entendrait que le service gouvernemental de surveillance des frontières aurait quelque chose à me reprocher. Ça a beau être impossible car j’ai suivi toutes les étapes nécessaires à mon immigration, la petite alarme déclenchée dans ma tête ne s’éteignait pas aussitôt, alors qu’elle aurait dû et je n’aurais même pas dû y repenser. Cette manière de viser les nouveaux arrivants et les immigrants en général à de quoi me révolter. Jouer sur les faiblesses humaines, c’est bas, c’est aussi simple que ça.

Ce que cette petite tranche de vie montre bien, c’est que personne n’est à l’abri de biais psychologiques qui peuvent s’enraciner en vous. Tout le monde peut-être touché par une arnaque ou pire encore en être victime. La moralité de cette histoire, c’est qu’il faut être vigilant dans ces communications. Que ce soit par mail, par téléphone ou SMS, si quelque chose ne colle pas, luttez contre le sentiment d’urgence que ce genre de message tente de vous inspirer. Pour cette histoire, ils sont toujours tombés sur ma messagerie vocale donc je n’ai pas de souci. Mais la prudence est de mise pour chacun d’entre nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *