Ressentis

Laurent Duvernay-Tardif, un joueur incroyablement inspirant

Le week-end dernier se jouait le Super Bowl LIV (54) à Miami. Si je ne suis pas un grand suiveur de football américain, j’avais une excellente raison de vivre ce match de championnat sur le bord de mon canapé. Et cette raison tient en trois lettres : LDT.

Le garde des Chiefs de Kansas City a réussi, avec ses coéquipiers, à remporter le dernier Superbowl en date. Si gagner cet événement planétaire (les audiences télévisuelles ce soir-là sont folles) est d’ores et déjà un exploit en soi, attendez d’en savoir plus sur le premier Québécois qui a soulevé le trophée Vince Lombardi qui le propulse au sommet de son sport!

Laurent Duvernay-Tardif (repêché en sixième ronde, 200e au total en 2014) est un joueur à part car en plus de sa carrière sportive, il a réussi à mener de front et avec succès ses études de médecine à l’université McGill à Montréal. Vous savez probablement à quel point il est difficile de faire médecine, alors imaginez à quel point le challenge était grand pour lui. Si un autre joueur Québécois, Jean-Philippe Darche, a réussi le même parcours universitaire que lui, il l’a terminé après sa carrière. Il est d’ailleurs intéressant de noter que Darche agit en tant que médecin dans l’entourage des Chiefs actuellement.

Ainsi donc le Docteur Duvernay-Tardif mène ses deux passions de front avec succès. Il avait d’ailleurs demandé à la NFL de pouvoir ajouter la mention M.D. (Medicinae doctor, docteur en médecine) sur son chandail mais la ligue a refusé cette demande.

Aujourd’hui gagnant du Superbowl, LDT obtient une notoriété sans égal dans son domaine. Être un champion dans une des ligues majeures est un exploit qui va probablement changer sa vie. En plus de toutes ses réussites, sa fondation qui promeut le sport, les arts et les études dans un juste équilibre auprès des jeunes est un magnifique gage envers la communauté et le joueur n’hésite pas à profiter de sa notoriété pour soutenir des causes importantes.

Laurent Duvernay-Tardif n’est pas seulement un homme imposant (1,96 m (6’5″) et 146 kg (321 lb)), c’est un grand homme par ses accomplissements et son humanité. Il y a plusieurs personnes qui m’inspirent au Québec et j’en ferais peut-être un article un jour. Mais lui, je peux vous dire en quoi il est important pour moi. Avec un tel parcours, tant d’efforts consentis et surtout une telle réussite pleine d’humilité et d’humanité, ce grand gaillard me pousse à me dépasser. Il le saura probablement jamais, mais c’est un modèle pour moi depuis que je suis ici. Pour tout ce que tu fais et tout ce que tu feras dans l’avenir, merci Laurent. Stéphane Laporte, chroniqueur à La Presse résume bien ce qui s’est passé au Québec dimanche dernier.

Pour finir en beauté, voici ce que LDT a déclaré après le match : « On l’a fait pour Kansas City, on l’a fait aussi pour le Québec et le Canada. Honnêtement, je suis tellement heureux de pouvoir ramener ça à Montréal, c’est malade ! » On t’attend Laurent, pour fêter ça aussi à Montréal! Ce texte à son nom sur RDS.ca résume aussi bien des choses.

4 commentaires

  • Lilou

    je ne peux pas dire grand chose ne connaissant pas du tout Laurent Duvernay Tardif mais j’avoue qu’en lisant tes commentaires, ça donne envie de le découvrir un peu plus…
    Et je me dis que jamais nous n’entendrons, ici en france (sans majuscule bien volontairement) un sportif déclarer après la fin d’un match :  » On l’a fait pour Paris, on l’a fait aussi pour la France. Honnêtement, je suis tellement heureux de pouvoir ramener ça à Paris »…
    Si je peux me permettre, écris-lui ton admiration et il te répondra peut-être…
    Bises Matthieu et à très vite

    • Matthieu Meignan

      J’y penserais ma chère Lilou. Mais plus tard, quand la folie sera retombée. Dans quelques jours, une fois qu’il aura fêté sa victoire avec son équipe à Kansas City puis ici à Montréal.

  • Enaid

    Hello Matthieu !

    Merci pour le partage de ce parcours exceptionnel !! Un parcours qui ne peut que nous inspirer pour la persévérance et la tenacité de ce joueur.

    Je remarque quelques similitudes avec le rugby et les formations supérieurs dont bénéficient les joueurs évoluant dans les équipes que nous pouvons trouver dans le Top 14 (l’équivalent de la Ligue 1 au football).

    C’est ce que j’apprécie dans certains sports, voir que ces joueurs ont des diplômes pour réussir leur reconversion, contrairement aux joueurs de football (ce qui engendre d’ailleurs de nombreuses critiques).

    Merci pour cet article !! RV au prochain 😉

    Enaid

    • Matthieu Meignan

      Merci pour ce commentaire! C’est vrai que l’exemple des joueurs du Top 14 est assez évident. La reconversion est pensée pour plusieurs d’entre eux est le Dr Serge Simon, comme tu me l’a rappelé en privé prouve que c’est possible ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *