Hockey

Maintenant que la saison régulière est terminée, place aux séries éliminatoires. Explication du fonctionnement du tournoi printanier.

Je vous ai parlé presque en permanence des séries éliminatoires (le Canadien n’y participe pas de peu malheureusement) sans vous expliquer ce que c’est. Vu que ça commence ce soir, c’est l’occasion de vous expliquer comment la Coupe Stanley peut être gagnée. Je ne vais pas vous faire un suivi rigoureux des séries car j’ai décidé de couper un peu du hockey pendant quelques temps pour me consacrer à d’autres choses. Le site va s’ouvrir à d’autres domaines de mon immigration pendant l’été tout simplement. En attendant passons à l’explication.

Les séries éliminatoires sont là pour départager les 16 meilleures équipes de la LNH. 8 pour l’Association de l’Est et 8 pour l’Association de l’Ouest.

Pour l’Association de l’Est, voici les équipes en lice :

  • Les Blue Jackets de Columbus
  • Le Lightning de Tampa Bay
  • Les Maple Leafs de Toronto
  • Les Bruins de Boston
  • Les Hurricanes de la Caroline
  • Les Capitals de Washington
  • Les Penguins de Pittsburgh
  • Les Islanders de New York

Dans l’Association de l’Ouest, voici les équipes qui vont s’affronter :

  • L’Avalanche du Colorado
  • Les Flames de Calgary
  • Les Golden Knights de Las Vegas
  • Les Sharks de San José
  • Les Stars de Dallas
  • Les Predators de Nashville
  • Les Blues de Saint Louis
  • Les Jets de Winnipeg

Maintenant que les premières rondes sont connues (j’ai listé les équipes selon leurs affrontements en première ronde) ils vont devoir jouer 7 matchs maximum par confrontation. Les matchs se jouent de la manière suivante : 2 matchs au domicile d’une équipe, deux matchs chez l’adversaire, puis 1 match dans chaque arena et un septième match si nécessaire. Pour remporter une ronde, l’une des deux équipes doit remporter 4 parties pour passer au tour suivant. Les affrontements peuvent donc se régler rapidement en 4 parties si la domination est évidente ou jusqu’à 7 matchs si la série est de niveau égal.

Pour décider quelles équipes vont s’affronter en première ronde, on procède selon leur classement dans leur association, on prenant en compte les 3 premières équipes de division et les 2 équipes repêchées dans chaque association. Par exemple, Les Blue Jackets de Columbus qui ont fini 8e au classement (et donc dernière équipe repêchée) vont essayer de faire tomber le Lightning de Tampa Bay qui a fini 1er de l’Association de l’Est. Par ce système, la Ligue Nationale essaie de produire des matchs à forte intensité. Tout pour le spectacle!

Une fois la première ronde gagnée, les gagnants s’affrontent à leur tour en 4 de 7. Puis vient les finales d’association, une sorte de demi-finales pour qualifier les deux équipes qui vont se qualifier pour la finale de la Coupe Stanley en juin. Chaque échelon est joué en 4 victoires obligatoires et ces deux mois sont très intenses pour les partisans et les amateurs de hockey.

J’ai bien sûr des équipes que j’apprécie, des équipes que je ne veux pas voir gagner par esprit partisan. Mais comme les Canadiens de Montréal sont exclus des séries, je vais suivre tout cela de loin. Il est probable que je regarderais les matchs de la finale ou les séries de mes équipes préférées. Je serais au moins heureux de voir du beau hockey et qu’une belle équipe soulèvera la Coupe Stanley pour sa 126e année d’existence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *