Archives,  Expatriation,  Ressentis

La générosité des Québécois

Ce matin, la journée avait très mal commencé puisque quasiment au moment de prendre le métro pour me rendre au travail, je me rends compte que je n’ai pas mon sac sur les épaules. Panique à bord ! Je suis obligé de faire demi-tour car je crains de l’avoir laissé sur le banc de l’abribus. Je cours donc comme un malade pour revenir à l’appartement puis repartir aussitôt pour essayer de limiter mon retard. C’est alors que l’un de mes voisins s’aperçoit de mes difficultés lorsqu’il voit le bus vers la station Sauvé me passer sous le nez. Il me propose alors de m’emmener en voiture pour que je gagne un peu de temps. Spontanément, comme ça ! Bilan : 45 minutes de retard alors que je tablais plus sur 90 minutes de perdues en bout de course…

Mais les petites histoires de la journée ne s’arrêtent pas là ! Ce soir en rentrant, je suis monté dans le bus pour rentrer chez moi. La chauffeure se rendant compte que je ne pouvais pas m’asseoir a carrément enguirlandé tous ses passagers pour qu’on me fasse une place dans les plus brefs délais. 

Décidément, je vis dans un autre monde ces dernières semaines ! 

Matthieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.