Quarante-quatrième match de la saison régulière : Une victoire difficile à Détroit, mais une victoire quand même.

Au cours d’une campagne, il y a des matchs qu’il est interdit de perdre. Dans le cas qui nous occupe aujourd’hui, les Canadiens de Montréal devaient gagner cette partie conte une équipe de leur division pour empocher des points utiles en fin de parcours.

Et même si c’était un deuxième match en 24h, même si les hommes de Claude Julien sont arrivés à 4h du matin à destination, il fallait se présenter et gagner. Ce qui fût fait de la bonne façon mais avec quelques sueurs froides. Prenons notre loupe pour comprendre ce qui s’est produit hier soir :

Le trio Drouin-Domi-Armia : Un but pour Joel qui va faire du bien à sa confiance, une aide pour Max en attendant son prochain but et Jonathan qui reste, malgré quelques bonnes choses douloureusement inconstant. B.

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : Un but pour Brendan (qui doit être soulagé après une disette de 8 matchs), deux aides pour Tomas face à son ancienne équipe et une pour Phillip. Une ligne travaillante soir après soir qui déçoit rarement. A.

Le trio Lehkonen-Kotkaniemi-Byron : Peu de choses à dire sur cette ligne, ou plus exactement rien de bien nouveau. Artturi bloqué, Jesperi qui apprend (parfois à ses dépends) et Ti-Paul toujours aussi explosif malgré le manque d’énergie général. B-.

Le trio Agostino-Peca-Hudon : Kenny devait se tenir à carreau, Matthew et Charles qui revenaient dans la formation pour se montrer. Hudon a eu des occasions mais n’a pas capté la lumière, Peca non plus. C’est bien terne tout ça. C.

La défense : Comme d’habitude, la brigade défensive a montré des faiblesses. Mais on commence à être habitués. Malgré tout, l’aide obtenue par Jordie Benn montre que sa nouvelle implication ne semble pas être un feu de paille. Jeff Petry est passé de zéro à héros en marquant le but gagnant et Shea Weber a démontré qu’il était un guerrier. Une rondelle l’atteint au visage? Dès le lendemain il joue sans vraiment sourciller. Une grille de protection? Trop petite pour moi, virez moi ça tout de suite! si aucune fracture n’a été constatée, il est toujours en douleur. Mais il joue parce que c’est Papa. Et qu’un bon capitaine sait montrer l’exemple. A.

Antti Niemi : Hier soir, notre gardien auxiliaire a bien paru face aux Red Wings de Détroit. Même si l’adversaire est réputé faible, de bons arrêts sont à mettre au crédit de notre portier substitut. Après une bonne prestation à Dallas, espérons que la confiance est en train de revenir dans son cas. B+.

La chimie entre les trios : Les attaquants ne m’ont pas totalement convaincu hier soir. Des passes imprécises, une transition difficile à chaque instant, tout ceci n’était pas tellement rassurant. Et encore une fois le manque d’énergie n’excuse pas tout. Mais au moins, la victoire est arrivée. B.

L’indiscipline : 5 pénalités sur tout le match dont plusieurs étaient évitables et tombaient a de mauvais moments. Face à de grosses formations, ce genre de bêtises ne devra pas se produire. On réfléchit avant d’agir les boys! D.

Intérêt et ressenti du match : Sans être mortellement ennuyeux comme face au Wild du Minnesota, j’ai pas adoré la game. Oui, les Habs ont gagné mais de peine et de misère. Pas de vitesse, pas d’émotion réelle, mais je prends le résultat comptable. Une victoire reste une victoire mais j’aurais pu m’endormir à plusieurs reprises.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :