Hockey

Trente-septième match de la saison régulière : Après un match acharné, les Canadiens de Montréal gagnent avant la pause de Noël.

Est-ce que c’est un match maitrisé pour le Tricolore qui mène à la victoire? Pas du tout. Comme nous allons le voir plus loin, les choses auraient pu être bien meilleures. Mais cette victoire est à l’image de la saison. En abandonnant pas le moins du monde, on finit par gagner.

Sur le papier, les Golden Knights de Las Vegas devaient dominer leurs adversaires, d’autant plus à domicile. Des erreurs en défense, un but faible pour Carey Price et une attaque inconstante auraient pu donner une victoire facile pour l’équipe locale. Mais les hommes de Claude Julien ont fini par pousser les pions et le gain qui en résulte fait plaisir à voir malgré tout. Voyons comment tout ceci s’est déroulé :

Le trio Drouin-Domi-Byron : Jonathan commence à me taper sur le système avec son individualisme de plus en plus visible. Deux aides pour Max et le but en prolongation pour Ti-Paul qui ferme les livres compense le défaut que je viens de citer. B.

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : Deux aides chacun pour Tomas et Brendan mais surtout le premier tour du chapeau (3 buts) pour Phillip qui, même si le second filet est pas mal chanceux voire volé au niveau décisionnel, fait espérer un déblocage pour le tireur du match. S.

Le trio Lehkonen-Kotkaniemi-Shaw : Des chances de marquer pour Artturi, de bons gestes pour Jesperi et Andrew légèrement plus en retrait. Mais ça reste une bonne ligne dans leurs cas. B-.

Le trio Agostino-Chaput-Deslauriers : La quatrième ligne était là pour être plus physique que précédemment et répondre à la robustesse de l’adversaire. De bonnes mises en échec pour Nicolas et de bons gestes de jeu pour ses compagnons. Du bon travail en somme. B.

La défense : Ça me casse les pieds de l’admettre, mais oui, Jordie Benn a obtenu une aide sur un but dans ce match malgré ses approximations par ailleurs. C’est aussi le cas pour Victor Mete qui est proche de remplir un premier filet cette année dans la Ligue Nationale. Shea Weber a été présent sans plus et Jeff Petry mérite encore des claques avec ses bévues à répétition. Brett Kulak et Mike Reilly sont là pour faire le nombre. C+.

Carey Price : Si notre gardien étoile a tenu le fort et son rang la plupart du temps, sa faiblesse sur le troisième but encaissé par les Habs ne peut que baisser mon appréciation dans son cas et c’est dommage. B+.

La chimie entre les trios : Les lignes ont fonctionné et on peut raisonnablement penser que la chimie pourrait perdurer. Même si j’aimerais bien voir une promotion de Kotkaniemi pour une évaluation de ses progrès réels lors que la mi-saison approche. B.

Intérêt et ressenti du match : Si j’ai cru à plusieurs reprises que la joute était perdue, la volonté de fer du Bleu, Blanc, Rouge a fini par payer en prolongation et cette victoire finit un voyage mal parti mais finalement bien géré. Joyeux Noël à tous et rendez-vous dans quelques jours pour la reprise de la saison régulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.