Hockey

Trente-huitième match de la saison régulière : Les Canadiens de Montréal rugissent face aux Panthers de la Floride

En l’absence de Carey Price (j’y reviendrais plus loin), les hommes de Claude Julien se devaient de gagner ce match, réputé plus facile à emporter que le suivant. Et c’est ce qui s’est produit. Non sans mal.

Après la pause de Noël, le Tricolore était reposé et il restait à savoir si la dinde était bien digérée. Au vu du score final, la mission est accomplie en attendant d’affronter le Lightning de Tampa Bay dès ce soir. Mais comme nous allons le voir, ce match n’a pas été une promenade de santé :

Le trio Byron-Domi-Drouin : Un but et une aide pour Jonathan qui malgré son individualisme était dans un bon match hier soir. Une aide pour Max qui a bien géré son match malgré le fait qu’il était attendu par l’équipe adverse après son coup salaud sur Aaron Ekblad pendant les matchs préparatoires. Paul a fait parler la poudre à plusieurs reprises notamment en relançant la machine montréalaise. B+.

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : Tomas inscrit deux buts dont le premier du match. Phillip a fait de son mieux pour alimenter ses compagnons de trio et Brendan était plus en demi-teinte et ses déviations habituelles n’ont pas fait mouche. Le poteau accueillant son occasion la plus franche. Néanmoins, cette ligne a allumé le match. A.

Le trio Lehkonen-Kotkaniemi-Shaw : Un but pour Artturi et une aide pour Andrew sur ce même filet pendant que Jesperi frappe deux fois le poteau. Je ne vais pas parler du quatrième poteau mais Roberto Luongo peut remercier sa cage plutôt deux fois qu’une. Il ne faut pas saper la confiance de notre jeune attaquant et surtout lui dire que les buts arriveront avec les occasions. B+.

Le trio Agostino-Chaput-Deslauriers : Un but pour Nicolas qui fait preuve d’engagement dès qu’il est dans la formation. Ses acolytes ont posé de bons gestes eux aussi et on contribué à la poussée offensive des Habs. B.

La défense : Une aide chacun pour Captain Shea, Victor Mete qui fait de bonnes choses depuis son retour de Laval et pour Brett Kulak qui m’a surpris après plusieurs matchs difficiles pour lui. Jeff Petry obtient lui aussi une assistance sur le filet désert de Jonathan Drouin et Mike Reilly ne s’est pas privé de supporter l’attaque et on a pu voir que quand il reste concentré sur la game, son transport de la rondelle fait du bien au Canadien. Vous avez remarqué que je n’ai parlé de Jordie Benn? C’est tout simplement parce qu’en dehors de DEUX bonnes passes, il n’a fait que pédaler dans la semoule. B en général mais C à cause de lui.

Antti Niemi : Notre gardien auxiliaire a fait son travail en gardant son équipe dans le match même après une égalité à 2-2, il a tenu le fort avec fierté. Une bonne soirée pour lui après la débâcle au Minnesota. De bon augure pour ce soir? Espérons-le! B.

La blessure de Carey Price : Depuis hier, les réseaux sociaux sont enflammés à cause de cette nouvelle : Carey Price serait blessé au bas du corps. Si j’emploie volontairement le conditionnel, c’est à cause du mystère qui entoure cette annonce, ce qui fait bien plaisir aux théoriciens du complot et encore plus aux détracteurs de Carey. Pourquoi? Parce que dans le même temps, La famille Price a annoncé la naissance de leur deuxième enfant. Millie Price rejoint donc Liv Price dans leur chaleureux foyer.

Le mystère donc. Est-ce que le portier de 31 ans est réellement blessé? Est-ce que c’est un stratagème pour gérer l’effectif de la formation montréalaise? Est-ce que c’est un accommodement pour que Carey soit présent auprès d’Angela pour l’accouchement? Quelque soit la raison réelle de l’absence de Carey Price pendant les deux matchs en Floride, je pense sincèrement que l’organisation a agi de la bonne façon dans tous les cas de figure.

Admettons que ce soit un accommodement afin que Carey soit présent lors de la naissance de sa seconde fille, personne ne devrait critiquer cela. Chaque père devrait être présent pour la naissance de son enfant. Qu’il soit payé 10.5 millions de dollars par année n’est pas un sujet. C’est un homme qui priorise sa famille avant le hockey et c’est honorable et surtout pas une surprise. Et j’adhère tout à fait à l’idée d’être prudent sur ce genre d’informations quand on sait que lors de la naissance de Liv, les médias n’ont pas laissé Angela Price annoncer cette arrivée par elle-même et en primeur. Dont acte et chapeau à l’organisation d’avoir retenu les leçons du passé.

Si c’est une façon pour Montréal de gérer ses effectifs, c’est leur droit et c’est aussi acceptable. Enfin, si la blessure invoquée est réelle et ne se soignait pas correctement et facilement au fil des matchs et des jours, autant qu’elle ne traîne pas comme celle de Shea Weber l’an dernier. Donc dans tous les cas, les critiques des fans et des médias me font rire jaune. Et si on faisait confiance un peu? Vous vous étonnez du manque de transparence? Regardez vos réactions collectives et on en reparle après. Personnellement je table sur un retour au jeu rapide. Mais l’avenir pourra aussi me détromper. Le plus important étant : Félicitations aux nouveaux parents!

La chimie entre les trios : Les lignes ont bien marché. Malgré tout, j’espère une hausse du niveau de jeu si nos Glorieux veulent être victorieux à Tampa. B.

Intérêt et ressenti du match : Une joute en trois temps. Je l’ai ressenti comme une valse en fait. Un départ de feu, un endormissement au milieu et une fin tout en puissance. Donc bien mais pas top.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.