Hockey

Soixante-seizième match de la saison régulière : Une défaite en prolongation qui n’aide pas au classement des Canadiens de Montréal.

Les Hurricanes de la Caroline ont gagné leur match après une joute serrée et perfectible pour les deux formations. Le résultat net est le suivant : Nos adversaires directs s’éloignent d’un petit point. Et il reste tellement peu de hockey à jouer…

C’était un match fermé, où personne ne voulait laisser un pouce de terrain à l’adversaire. Le plus gros problème était ailleurs. Est-ce que c’est la fatigue qui nous a coûté la victoire? Non. C’est un simple facteur. Déterminant certes mais pas le seul.

Ce qui a coulé le Tricolore, c’est le manque d’engagement en 3e période. Après le but de Paul Byron, assisté par Brendan Gallagher et Nate Thompson, l’énergie et la volonté de gagner a passé son temps à osciller d’une équipe à l’autre. Pendant ce temps, Carey Price a tenu le fort pendant 55 minutes avant de céder sur une rondelle qui a changé de direction. Il a fait son boulot.

Les autres joueurs n’ont pas suivi l’effort de leur gardien. Et quand je dis que la fatigue est un simple élément du problème, c’est surtout pour dire qu’il ne peut plus être une excuse. Quand tu es engagé dans un sprint pour les séries, tu ne peux pas te bercer d’illusions. Gagner est la seule option que tu acceptes.

Après on peut voir le verre presque plein avec les 7 points récoltés dans cette séquence de match sur les 8 points disponibles. Ce segment n’est pas mauvais, bien au contraire. Mais avec 6 matchs encore à jouer, les points sont si rares… Mais on doit continuer à croire en nos chances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.