Hockey

Soixante-quatrième match de la saison régulière : Un feu d’artifice de rondelles accompagne la victoire des Canadiens de Montréal.

Alors autant le match précédent m’avait rendu passablement irritable, autant celui-ci m’a enthousiasmé! Bien sûr c’est devenu une habitude de remplir le filet des Red Wings de Detroit, mais les amateurs du Tricolore ont été rassurés sur un point important. L’équipe en est toujours une.

Pour gagner 8-1, il est certain que la faiblesse de l’adversaire est un facteur non négligeable. Mais des buts marqués, ça vient aussi des joueurs qui réalisent les jeux jusqu’au bout! Et de ce point de vue, après quelques minutes inquiétantes, nos Habs ont fait parler la poudre. Voyons comment tout cela s’est produit :

Le trio Tatar-Danault-Gallagher : Un but chacun pour Tomas et Brendan ainsi qu’une aide pour Phillip. Tomas a lancé le match après une réception de rondelle parfaite et le lob menant à cette réception était impressionnant. Est-ce que c’était de la chance? Un peu oui. Mais quand on sait ce qui a suivi on ne peut que s’en féliciter. A.

Le trio Drouin-Domi-Shaw : L’attaque de feu était représentée par ce trio! Un tour du chapeau pour Andrew (3 buts) et deux buts pour Max. Jonathan n’a pas marqué mais il récolte 4 assistances dans ce match. Tu vois quand tu veux Joe, tu peux faire de belles choses! Max obtient également 3 aides. Avec des résultats pareils, la confiance va augmenter pour eux c’est certain. S.

Le trio Byron-Kotkaniemi-Armia : Un but de l’acharnement pour Joel et une aide chacun pour ses compagnons de trio. Jesperi est proche de son premier but à l’étranger et Ti-Paul continue de démontrer sa volonté de fer à porter l’équipe. A.

Le trio Lehkonen-Thompson-Weise : Le quatrième trio est souvent la ligne d’attaque qui fait le moins de bruit. Si Artturi bloque toujours autant psychologiquement, Nate nous aide beaucoup avec son efficacité sur les mises en jeu (au-dessus de 80% hier) Et Dale a servi de bonnes mises en échec. Les Red Wings de Detroit ont bouffé de la bande hier soir! B+.

La défense : Une aide chacun pour Jordie Benn (qui prend de plus en plus de responsabilités sans faillir d’ailleurs) et Jeff Petry. Christian Folin était enfin sur la glace pour cette partie, une première depuis son acquisition. Une bonne soirée à relever dans son cas avec une assistance à la clé. Victor Mete et Brett Kulak ont fait le boulot dans l’ombre. Shea Weber s’est mangé une rondelle au point que son chandail était ensanglanté. On l’a même vu refuser les premiers soins pour pouvoir continuer à suivre le jeu. Vous avez dit guerrier? B+.

Carey Price : Notre gardien étoile démontre encore une fois qu’il est capable de jouer deux soirs de suite quand la situation l’exige. Dans cette course aux séries éliminatoires très serrée, il n’est pas là pour regarder les trains passer. Carey a livré une excellente prestation tout en gérant la pression imposée par l’adversaire au fil des périodes. Goob job! A.

La chimie entre les trios : En brassant un peu les cartes, Claude Julien a eu la main heureuse. Tous les trios ont fonctionné et on sentait que les gars voulaient se racheter après l’échec survenu au New Jersey. Continuez comme ça les boys! B+.

Intérêt et ressenti du match : Après la déconvenue du match précédent, j’ai eu peur de voir le scénario se répéter avec les premières minutes lentes que j’ai vues hier. Mais une fois que le Canadien a ouvert la marque, les doutes se sont envolés et les buts se sont mis à pleuvoir! Il faut construire sur cette victoire pour espérer obtenir une place en séries éliminatoires et je sais que cette formation en est capable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *