Archives,  Expatriation,  Ressentis

Quand les forces familiales s’inversent…

Ce n’est un secret pour aucun de mes proches, mes parents et mon frère cadet m’ont souvent sous-estimé. Ils considéraient souvent que mes choix personnels étaient irréfléchis et sans fondement. Depuis plus d’une décennie, la destinée de mon frangin était glorifiée et la mienne occultée voire méprisée. 

Il a fallu toutes ces années pour que mes parents se rendent compte que mon frère était hautain et condescendant. Conscient de sa réussite et de ses capacités intellectuelles, il vit sur sa planète et témoigne d’un mépris de classe caractérisé. 

Ma mère a dû me voir partir au Québec et m’y épanouir pour ouvrir les yeux et me donner raison au sujet du portrait de mon ancien camarade de chambre. Il est aussi possible que la consultation d’un psy de son fait n’y soit pas étrangère. 

J’ai beau avoir mûri depuis mes années adolescentes, je savoure cette revanche apportée par la vie. Je sais me souvenir d’où je viens et je n’en ai pas honte. Aujourd’hui, c’est moi qu’on écoute et que l’on respecte. Et franchement il était temps. Aujourd’hui je suis heureux de ce retournement de situation. 

Matthieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.