Hockey

Match intraéquipe du Canadien : De belles choses à voir mais encore beaucoup de travail à accomplir.

J’ai assisté cet après-midi, dans mon salon aux premiers pas des Canadiens de Montréal dans leur version potentielle de cette année. Et personnellement, j’y vois des signes encourageants bien qu’il faille raison garder.

Pendant les deux périodes de 30 minutes puis les 5 minutes en 3 contre 3 et enfin une session de tirs en fusillade, plusieurs membres de l’organisation montréalaise se sont montrés convaincants. On peut citer Brendan Gallagher, mais c’est une habitude pour lui. Jesper Kotkaniemi, Matthew Peca ou encore Nick Suzuki ont démontré également une réelle envie de bien faire. Au chapitre des gardiens, la hiérarchie n’a pas bougé d’un iota. Carey Price et Antti Niemi ont tenu le fort correctement alors que Charlie Lindgren et Michael McNiven ont démontré leur niveau pour la Ligue Américaine.

Malgré tout, si une victoire des Blancs s’est finalement dessinée grâce à une implication de Paul Byron, force est de constater que certains joueurs n’étaient clairement pas prêts pour cette joute amicale. Voilà qui compromet un camp d’entraînement dont Claude Julien avait pourtant prévenu ses troupes de la teneur des choses en disant qu’il ne tolérerait aucun mouvement de traîne savates. Les retranchements prévus dans les prochains jours seront déterminants à ce sujet.

Pour citer quelques joueurs transparents, on peut lister : Michael McCarron, David Schlemko ou encore Byron Froese si on veut être réellement incisif.

La saison dernière avait mal débuté avec un camp d’entraînement plus qu’ordinaire voire catastrophique selon les points de vue. Espérons que les matchs préparatoires qui arrivent et les décisions cruciales ne tarderont pas car sinon la saison de misère pourrait démarrer bien trop vite au goût des partisans.

Mais il est clair que des étincelles ont eu lieu, sur le trio de Jonathan Drouin notamment. Si on ajoute le sourire de Carey Price et son implication réelle et palpable depuis son retour aux affaires, permettez moi de sourire. Car le Canadien a bien besoin du support des fans positifs à Montréal et ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.