Apprentissages

L’Université du Québec à Montréal à distance, c’est quelque chose!

Voilà un mois maintenant que mon baccalauréat en communication est commencé à distance. Si la réalité des choses est différente, force est de constater que malgré les obstacles, c’était le bon choix à faire.

De façon générale, voici comment ça se passe : 15 minutes avant chaque cours, je me connecte à la plateforme de communication Zoom, pour arriver dans une salle virtuelle prévue à l’avance où à l’aide d’un lien envoyé par l’enseignant(e) un peu avant son intervention. À l’heure dite le cours commence et dure entre 1h30 et 3h selon la formule pédagogique choisie par chaque professeur(e).

En parallèle et selon les cours choisis et suivis, il est nécessaire d’effectuer des lectures de documents ou de consulter des capsules vidéo pour préparer le cours en amont. Il est aussi possible de recevoir des notes de cours au préalable. La plupart des ressources se trouvent sur Moodle, une plateforme d’apprentissage en ligne qui, quand elle n’est pas surchargée, fonctionne très bien.

En raison du contexte sanitaire actuel, l’enseignement se fait à distance pour cette session d’automne et il est quasiment certain (je mets des petites pincettes car ce n’est pas officiel pour l’UQAM au moment où sont écrites ces lignes) que la session d’hiver soient donnée de la même manière. Ainsi, j’ai décidé de m’investir dans le déroulement de mon programme de deux manières diffèrentes :

  • Je me suis porté volontaire pour représenter ma cohorte dans un comité informel qui recouvre les trois années de mon baccalauréat, le tout présidé par André Mondoux, directeur de programme. Le but de ces réunions est de soulever les problèmes rencontrés par les étudiants et les professeurs pour ajuster la pratique de l’enseignement à distance afin de permettre à tout le monde de trouver un environnement d’apprentissage et de transmission des connaissances sain et productif.
  • En parallèle, j’ai créé une page Facebook nommée « Initiative d’Intégration des Étudiants Étrangers à l’UQAM«  dont le but est de favoriser l’intégration à l’UQAM des étudiants étrangers et en particulier ceux qui sont encore à l’extérieur du Québec pour les raisons que l’on sait. Mais ça s’adresse aussi aux étudiants internationaux qui pourraient aider les nouveaux arrivants, ou encore les étudiants Québécois et Québécoises qui pourraient parrainer ceux qui arrivent pour créer un esprit de corps nécessaire pour qu’on passe tous au travers de tout ça. La page est encore en construction, mais j’espère trouver de plus en plus de gens et d’idées pour que ce projet prenne forme le plus rapidement possible.

Si à travers ce bac que je viens de commencer je me retrouve dans une cohorte d’une soixantaine de personnes (avec en plus des étudiants qui assistent à certains cours tout en venant d’autres programmes aussi), ce que je retiens c’est que même si on n’est pas en classe présentement, l’apport des histoires et des vécus de chacun fait que certaines discussions en cours, sur Zoom, peuvent devenir enrichissantes. Même si on continue de s’ajuster et que c’est pas toujours simple, ce sera de toute façon une expérience unique et quand on reviendra en cours et en présentiel, les repères ne seront plus les mêmes.

Et si cette pandémie nous faisait prendre conscience que malgré tout les obstacles, on peut faire preuve d’humanité et d’entraide, même derrière un clavier? C’est ce que je vois dans mes interactions et c’est cool! On va réussir, tous ensemble.

2 commentaires

  • Lilou

    Coucou Matthieu, c’est très bien de t’investir ainsi pour toutes les personnes qui souhaiteraient venir vivre au Canada, grâce à ton parcours, elles vont mesurer les difficultés qui les attendent ainsi sur les bons moments…
    Ce doit être, pour toi, un travail pas facile car il faut être concentré en permanence afin de ne pas se laisser distraire… Mais je te connais et je sais tu es très solide dans ta tête.
    Belle initiative, bravo !

    • Matthieu Meignan

      Merci Lilou de le soutenir dans mes actions comme tu l’as toujours fait! Ce n’est pas toujours simple, mais ce cursus deviendra une force. Et si je peux aider derrière mon écran c’est simple et gratifiant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.