Expatriation,  Ressentis

Les cônes oranges à Montréal c’est un signe de renouveau!

Vous savez, chacun d’entre nous développe son propre rapport au temps et aux saisons. L’arrivée des oiseaux, les arbres qui reprennent des couleurs… Ici à Montréal, il y a un petit quelque chose en plus : Les cônes oranges refleurissent dans la métropole!

Il est évident qu’il y a une logique climatique derrière ce sympathique constat. Essayez donc de refaire une route par -30 degrés et 40 cm de neige! Alors évidemment, c’est le manteau blanc qui recouvre Montréal et cette lumière si particulière qui me fait fondre le coeur chaque année.

L’hiver que nous venons d’envoyer en vacances était particulièrement long et plusieurs faux-départs se sont produits. Plusieurs fois, je me suis dit que la belle saison était arrivée, mais la pluie et la neige (oui oui, même elle) m’ont détrompé. Est-ce qu’on a eu un vrai printemps? Difficile à dire. Mais ce qui ne trompe pas, c’est l’apparition des cônes oranges!

Ils apparaissent absolument partout! Dans le centre-ville (accompagnés par les corridors de fer pour indiquer aux piétons où circuler sans risquer de prendre un engin de chantier sur la tête) ou plus en périphérie pour des travaux tout aussi importants (Les travaux sur Pie-IX auront de quoi occuper nos trajets quotidiens pendant plusieurs années).

Alors bien sûr, on peut s’en plaindre ou s’en moquer gentiment comme je le fais aujourd’hui. Mais même si j’en souris de ces grandes fleurs de plastique, je suis heureux de voir Montréal se métamorphoser pour le mieux. Et généralement, je le vis comme un gamin qui part à l’aventure dans ce labyrinthe orange. Et c’est l’fun!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *