Hockey

Le Match des Etoiles, la fête du hockey en Amérique du Nord!

Présenté tous les ans à cette période de l’année, le Match des Étoiles de la LNH et son Concours d’Habiletés présenté la veille est l’occasion de fêter le hockey au cours d’un week-end où les joueurs qui y sont conviés peuvent montrer toute l’étendue de leur talent. La nouveauté de cette année à été la présence des hockeyeuses, pour qui j’espère un vrai rapprochement entre la Ligue Nationale et la future ligue professionnelle de hockey féminin (la PWHPA).

Si les Matchs des Étoiles n’ont pas toujours un réel intérêt (leur forme changeant assez souvent) notamment à cause d’un spectacle pas toujours relevé à cause du risque de blessures, le concours d’habiletés lui, a gardé tout son intérêt. Pour tout vous dire, je préfère souvent regarder le concours que les matchs en eux-mêmes.

Cette année, c’est notre capitaine Shea Weber qui représentait les Canadiens de Montréal. Et le tir le plus puissant a été gagné par notre pilier des Habs avec un tir de 106,5 mph soit un peu plus de 171 km/h. Une rondelle flashée sacrément rapidement sur autoroute! J’aimerais pas la prendre dans les dents celle-là.

Les autres épreuves se décomposaient comme suit :

  • Le patineur le plus rapide,
  • La série d’arrêts (que j’adore voir vu que je suis vendus aux gardiens de but),
  • Le tir le plus précis,
  • Le tir le plus puissant,
  • Le Défi des francs-tireurs (où Marie Philip Poulin a bien figurée puisqu’elle termine avec 15 points alors que le vainqueur en a marqué 22).

En guise d’entracte pendant la soirée du concours d’habiletés, un match à 3 contre 3 (un match de hockey classique se joue à 5 contre 5, hommes et femmes) composé de deux équipes féminines s’est joué sur deux périodes de 10 minutes à chrono continu, sauf pour la dernière minute de chaque période. Les canadiennes ont gagné cet affrontement 2 à 1 et le spectacle était au rendez-vous. On peut aussi noter qu’Hilary Knight a représenté l’équipe américaine dans le défi des francs-tireurs.

Si cette soirée est clairement tournée vers le spectacle, tout comme le Match des Étoiles, la visibilité de l’événement est très importante pour l’avenir du hockey féminin. Les filles se battent pour qu’une ligue professionnelle voie enfin le jour, dans le même modèle que la WNBA et tout est réuni de leur côté pour que ça arrive à travers la PWHPA. Espérons que Gary Bettman, commissaire de la LNH, comprenne l’intérêt de pousser le projet et que dans un avenir proche, les joueuses puissent pratiquer leur sport dans les meilleurs conditions possibles, avec des salaires décents, leur garantissant une indépendance salutaire et nécessaire et qu’un jour les hockeyeuses gagnent leur combat.

Dans tous les cas, comme tout les ans, j’ai adoré regarder tout ça! Et c’était une soirée réussie pour le hockey féminin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *