Rush!
Apprentissages

Laissez-moi vous raconter pourquoi j’ai si peu écrit ici ces derniers mois.

En regardant mon tableau de bord récemment, je me suis rendu compte que j’ai été totalement silencieux entre octobre 2020 et maintenant en dehors de mon article précédent. Ce silence a une cause très simple : la mi-session et surtout le sprint de fin de session.

Une session universitaire est divisée en semaines, avec des cours aux mêmes horaires toutes les semaines. A mi-parcours, il y ce qu’on appelle une semaine de lecture (ou de relâche), où les cours n’ont pas lieu et qui en théorie sert à faire avancer les travaux qui seront à rendre en fin de session et si c’est précisé dans les plans de cours, des examens de fin de session. S’il y a parfois des rendus au fil du temps et des examens de mi-session, il arrive souvent que les rendus soient regroupés à la fin de la session, soit en décembre pour la session d’automne et en avril-mai pour la session d’hiver.

Je parle ici de cas généraux. Des sessions d’été plus intensives existent et certains programmes et certaines facultés ont des fonctionnements différents à l’UQAM.

Schématiquement, une session se déroule ainsi : La première semaine introduit les cours et c’est donc un démarrage en douceur. Puis les semaines passent jusqu’à la mi-session avant qu’un ÉNORME réveil nous secoue tous en voyant arriver la fin de session bien plus vite qu’escompté au retour de la semaine de lecture, ce qui amène au rush de fin de session.

Quand vous avez la chance, comme j’ai pu le faire cet automne, de prendre un peu d’avance et de rendre des travaux un peu plus tôt, ça permet d’alléger les dernières semaines de travail qui sont intenses. Ce n’est pas seulement une question de travail et d’organisation individuelle, mais aussi de coordination car il est fréquent de devoir travailler mais aussi de rendre des travaux effectués en équipe avec une volonté de bien faire pour que la note finale obtenue sur cette matière ou le travail rendu soit satisfaisante pour toutes les parties prenantes.

Loin de moi l’idée de me plaindre à la fois de la manière de procéder, individuelle ou à plusieurs, à distance pour les circonstances que vous connaissez. Je voulais simplement vous expliquer mon silence car ma priorité depuis plus d’un an, c’est de réussir mes études. Donc certaines choses sont reléguées au second plan… Pour la bonne cause!

J’en profite aussi pour féliciter tous ceux qui sont dans le même bateau que moi. Étudiants, professeurs, chargés de cours, assistants et tous ceux qui nous accompagnent dans l’ombre. Cette université à distance, c’est un défi de malade. Pour tout le monde. Et pour ça on peut raisonnablement être tous et toutes contents de réussir. Chacun à notre manière.

Donc oui, le site aura des périodes de sommeil de temps en temps, mais au moins vous saurez pourquoi.

2 commentaires

  • Diane

    Hello Matthieu !

    Tous mes vœux pour cette année ! Que la réussite t’accompagne ! Il vaut mieux parfois se concentrer sur certains projets que de vouloir mener de front plusieurs choses, avec le risque que cela t’entrave dans ta progression.

    Tout mon respect envers les étudiant.e.s qui suivent leurs cours à distance, cela demande une organisation et une rigueur supplémentaires à celles que demandent celles que d’étudier.

    Au plaisir d’échanger et de te lire ! À très vite !

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.