Opinions

La discussion autour de la PMA en France ne va pas améliorer son image à l’international on dirait…

Cette semaine, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé qu’un débat aurait lieu en septembre 2019 au Parlement afin de permettre l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée en France et qu’elle devienne accessible à toutes les femmes. Malheureusement, la Manif pour Tous n’a pas tardé à sortir du bois pour faire hurler ses hyènes contre ce scandale possible. Et bien vous savez quoi? La PMA pour toutes, c’est une excellente chose pour la société.

La première chose que je dois préciser, c’est que je ne suis pas directement concerné par ce genre de mesure. Mais ça ne veut pas dire que je ne suis pas sensible à ce combat que mènent les femmes pour la liberté de procréer, quelle que soit leur situation. Si l’ouverture de la PMA en France fait tant de bruit, c’est surtout à cause de la fureur de personnes qui sont contre cette avancée sociale et sociétale. Les adorateurs des ballons roses (comprenez la Manif pour Tous) s’accrochent au modèle familial Papa-Maman-Enfants. Et il faut surtout pas sortir de ce schéma ou ce sera l’ouverture des Portes de l’Enfer! Grâce à Demande À Tes Mères, j’ai pu m’intéresser à une belle histoire et à un combat de tous les instants.

Stéphanie et MC ont eu le bonheur de devenir les mamans de la petite Alix le 4 mars 2018, fruit d’une PMA effectuée en Espagne puisque la PMA n’est pas accessible aux couples lesbiens pour le moment. Aujourd’hui, elles attendent avec fébrilité la décision du Tribunal de Grande Instance de Lyon afin que les deux mamans apparaissent sur le certificat de naissance de leur petite fille.

Au risque de choquer les culs serrés de France, sachez qu’au Québec, la PMA est ouverte à toutes les femmes depuis longtemps et encore plus fort, la Grossesse pour Autrui (GPA) est autorisée depuis 2004! La question est réglée depuis 15 ans! La seule chose qui restreint ce droit est d’éviter la monétisation de la mère porteuse. Et vous voulez quelque chose de plus incroyable encore? Un remboursement partiel des frais est possible par l’Etat, même si le sérieux budgétaire fait que c’est plutôt limité. Mais ça existe. Quant à la filiation voici ce que dit la loi québécoise à ce sujet : Lorsqu’un enfant nait d’une procréation assistée, le conjoint ou la conjointe de la mère est considéré comme le père ou la seconde mère de l’enfant. Les parents sont tous 2 inscrits sur l’acte de naissance. De plus, la filiation par procréation assistée donne au conjoint ou à la conjointe de la mère ainsi qu’à l’enfant les mêmes droits et obligations que la filiation par le sang.

Il faut tout de même noter qu’au Québec, les mères porteuses sont dans une zone grise. Si un contrat est signé entre les futurs parents et la mère porteuse, il ne sera pas reconnu par la justice. De même, si la mère porteuse veut garder l’enfant après sa naissance, le couple ayant eu recours à cette personne ne peut s’opposer à une telle décision.

Au Québec, l’accès à la procréation est un droit, quelque soit votre situation. Couples hétérosexuels, homosexuels (hommes ou femmes) ou encore femmes célibataires, ce n’est pas la question. Chacun a droit à son parcours de vie et chacun a le droit de vouloir élever des enfants. Point à ligne.

A l’heure où le débat s’enflamme d’ores et déjà en France, il y a deux constats terribles qui s’imposent. Premièrement, on ne donne pas la parole aux personnes véritablement concernées dans ce débat et deuxièmement, la France démontre une fois de plus qu’elle est un pays arriéré et coincé qui refuse d’évoluer. Même si j’espère que ce débat débouchera sur une ouverture de la PMA et assez rapidement sur la GPA car le société moderne est protéiforme. Il serait temps de vivre et laisser vivre les gens tout simplement.

Et quand je vois les nerveux de la Manif pour Tous monopoliser les médias avec leur discours moyenâgeux, ça a de quoi me révolter. Encore une fois, je ne suis pas touché par cette tempête à venir. Mais je considère qu’on doit permettre à tout le monde de vivre à sa guise. Et je soutiens tous ceux qui espèrent voir cette évolution vers la PMA pour toutes les femmes dans les prochains mois. Pour moi, il n’y a pas de débat. C’est une question d’humanisme de permettre à chaque parent en devenir de l’être. C’est aussi simple que ça.

Je termine cet article en remerciant la tenancière du compte Instagram Demande À Tes Mères qui m’a permis d’être sensibilisé à cette cause, qui m’a autorisé à parler de leur histoire et d’illustrer cet article. De gros bisous à Alix et sachez que votre parcours est très inspirant!

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *