Éditoriaux,  Opinions

Ce matin j’avais la rage!

Dans certains cas, on a beau connaître l’étendue d’une situation, on rêve, secrètement et bien malgré soi, qu’une situation donnée s’améliore. Et quand elle nous touche de près c’est encore pire. En visionnant le dernier Data Gueule (disponible ici) la situation du handicap en France, bien que très connue pour moi, m’a mis dans une colère noire. Parce que tout ce qui était dit dans la première partie de la vidéo, je l’ai connu. Et douloureusement.

Si j’ai déjà parlé du handicap que je trimballe avec moi depuis plus de 34 ans sur le site, il est plutôt question de revenir sur mes sentiments face à cette vidéo pleine de vérités. Même si tout n’est pas à prendre sans recul, car les biais de chaque intervenant sont à prendre en compte, il faut tout de même noter que finalement rien ne semble avoir changé.

Il n’est pas question pour moi de refaire le match, parce que si je le faisais, il ne serait pas à l’avantage de la France, qui est un pays fermé à la différence, qui préfère invisibiliser ceux qui la dérangent. J’arrête ce laïus ici.

En voyant ce dur constat, j’ai d’abord été attristé de voir que rien ne change. Et si quelques secondes plus tard, je n’en étais pas étonné, la colère est très vite arrivée. Et vous savez pourquoi? Parce que je sais que la perception des personnes comme moi peut être bien meilleure. Je l’ai vécue et je la vis chaque jour.

Ici, je ne ressens pas ce sentiment de gêne que j’ai porté pendant quasiment 30 ans. Ce sentiment d’être de trop, d’être un poids pour la société. La société québécoise et la société canadienne célèbrent la différence entre les gens. Elle est encouragée à rester pour enrichir le pays tout entier. Même si je l’ai déjà dit ailleurs, je le répète, l’inclusion est de mise et personne ici ne m’a dit que ce que j’entreprenais était impossible. Ce qui loin d’être le cas au pays des Lumières.

Ce matin j’avais la rage de voir que le pays n’évolue pas envers ses citoyens, en particulier s’ils ne sont pas dans le moule parfait de la République. Ce dédain des minorités, bien que connu, m’a explosé à la gueule. Et j’ai pensé à tous ces gens qui, en France, doivent encore et toujours se battre pour leurs droits. Toutes les minorités, quelles qu’elles soient. Handicap, couleur de peau, orientation sexuelle ou non et j’en passe. L’explosion est venue de mon appartenance à une minorité et que oui, le pays soit disant le plus libre, le plus égalitaire et toutes ces conneries, ne l’est pas le moins du monde. Et d’ailleurs, on en parle des personnes seules, des personnes avec une limitation qui ont dû bien s’amuser pendant le confinement?

Je ne dis pas que tout est parfait au Québec et au Canada. Il y a toujours des choses à améliorer partout. Mais au moins, je vais vous dire : Au Québec, je suis libre et je peux marcher la tête haute. Que tous ces adorateurs de la France pensent à tout ça et à tous ceux que, consciemment ou non, ils oppressent et rendent invisibles.

Glorifier la liberté et le droit à la différence ne suffit pas. Il faut l’appliquer. Et je le dit sans honte, le Canada fait bien mieux à ce titre-là.

4 commentaires

  • Diane

    Hello Matthieu,

    Nous en avons (longuement) discuté et tu connais mon avis sur le sujet et l’attristement devant ces données…

    Je vis avec le mien, diagnostiqué il n’y a que quelques années alors que tout a commencé à l’adolescence !!

    Aucune écoute ni compréhension.

    L’étroitesse d’esprit est bel et bien là, assortie d’un individualisme incommensurable.

    Restons positifs et croyons en un avenir meilleur. S’il existe…

    • Matthieu Meignan

      Cet avenir il existe, pour autant que les gens se regardent enfin. Et comme nous en avons discuté, il existe aussi ailleurs… Je suis positif la plupart du temps, mais il est bon, parfois, de taper du poing sur la table. Cette situation figée dans le temps ne convient à personne. Mais oui, le meilleur arrive c’est certain.

  • Lilou

    Je plussoie totalement ton analyse, mon cher Matthieu, et je ne vais pas en rajouter car tu connais parfaitement ce que je pense de la France avec « sa plus belle ville du monde » avec son avenue « la plus belle du monde », etc. Pays prétentieux, qui se scrute son nombril tous les matins mais oublie, depuis toujours, de regarder son peuple…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *