Hockey,  Opinions

Affaire Logan Mailloux : Le Canadien n’a pas évolué. Et ça m’enrage de voir ça.

D’habitude, le repêchage annuel de la LNH est l’occasion de voir arriver les futurs joueurs de chaque équipe et il était d’autant plus intéressant que juste avant ça, la Kraken de Seattle a constitué son équipe pour leur première saison à venir. Sauf que depuis quelques jours, l’organisation du Canadien de Montréal paie une faute communicationnelle et humaine grave et si je m’exprime aujourd’hui, c’est pour éviter qu’elle soit enterrée et qu’elle fait mal à mon coeur de partisan. Explications.

Petite précision avant de rentrer dans le vif du sujet, ce texte est une opinion et il reflétera ce que je pense et ressens face à cette affaire.

Logan Mailloux est un jeune joueur de 18 ans qui a été choisi par les Canadiens de Montréal dans l’optique d’en faire une partie de l’avenir de l’organisation dans les prochaines années. Le problème, c’est qu’il s’est rendu coupable d’un partage de photo à caractère sexuel sans le consentement de sa victime l’an dernier.

Logan Mailloux a en effet payé une amende en Suède pour cela, condamné par un tribunal suédois qui ne plaisante pas avec ce qu’il faut appeler correctement la continuation de la culture du viol. Pourquoi j’affirme une chose aussi grave? Il est temps d’y venir.

Quelques jours avant le repêchage, Logan Mailloux avait déclaré ne pas vouloir être repêché, estimant qu’il n’avait pas démontré assez de maturité et de caractère pour profiter du privilège d’être repêché.

Mais le Canadien, au jour dit, a tout de même annoncé le recrutement du jeune hockeyeur suscitant immédiatement la controverse à Montréal, et soyons clairs, l’indignation de beaucoup de monde. Et avec raison. On ne peut plus, en 2021, prendre un tel risque sans s’exposer à des conséquences graves. Le geste de l’équipe montréalaise est très grave et démontre que ses dirigeants ne sont pas du tout à la bonne page concernant le respect des vies humaines et en particulier concernant l’intégrité des femmes.

Face à la polémique, la communication des Canadiens de Montréal est d’un archaïsme consommé. Dans un communiqué laconique, voici ce que l’on pouvait lire vendredi soir :

En sélectionnant l’espoir Logan Mailloux au 31e rang, l’organisation des Canadiens de Montréal obtient un joueur de hockey prometteur, mais également un jeune homme qui a récemment admis avoir commis une faute grave. Les Canadiens sont bien au fait de la situation et ne minimisent en aucun cas la sévérité des actions posées. Logan est au courant des impacts de son geste. Sa sortie publique représente à nos yeux les premiers pas d’un cheminement personnel et d’une prise de conscience sincère.

Nous prenons aujourd’hui l’engagement d’accompagner Logan dans son cheminement, de lui fournir les outils pour lui permettre de prendre de la maturité et l’aide nécessaire pour le guider dans sa démarche. Nous sommes également engagés à sensibiliser nos joueurs aux répercussions que peuvent avoir de tels gestes sur la vie des autres.

Non seulement ce texte sonne faux et paraît totalement à côté de la plaque, mais il témoigne d’un ensemble de pratiques qui n’ont plus lieu d’être. Se fendre d’un communiqué comme ça pour calmer la tempête, en espérant que ça passe, c’est totalement inapproprié. La volonté (affichée ou volontaire), du joueur de ne pas être repêché aurait dû être respectée par une équipe historique comme celle des Canadiens mais aussi par toutes les autres équipes de la ligue. Même si à mon avis, ça n’aurait pas été le cas.

Cette banalisation des actes envers les femmes, cette manière de quasiment badiner avec ce genre de comportement me consterne. Et à tous ceux que j’ai pu lire en commentaire sur les réseaux sociaux qui parlent de deuxième chance ou d’excuser son acte par son jeune âge, j’ai un scoop pour vous. C’est en disant des âneries pareilles que les gamins vont continuer à asservir les jeunes filles et à poser des actes aussi odieux. Ça ne doit plus passer. Point. Pas de négociation possible.

La Ligue Nationale de Hockey est encore un boys’ club où des traditions de violence physique et morale sont encouragées. L’exemple de Logan Mailloux en est un parmi des dizaines. Et ça doit cesser. Si je devais me risquer à proposer une seule mesure, très simple pour avancer vers la modernité, ce serait celle-ci : Jeter Gary Bettman dehors. Le Commissaire de la LNH est aux commandes depuis presque 30 ans et entre son inaction face aux commotions cérébrales, l’arbitrage barbare en séries et le fait d’avoir laissé ce joueur être repêché tranquillement, ça fait de sacrées casseroles à traîner. Et je ne vous parle pas du scandale très sombre des agressons sexuelles chez les Blackhawks de Chicago où la sourde oreille est de mise…

La culture du viol n’a pas sa place dans une ligue majeure sportive et dans quelque organisation ou société humaine que ce soit. La Ligue Nationale est coupable dans cette affaire, les Canadiens de Montréal le sont aussi et tous ceux qui minimisent le problème également. Je terminerai en disant que Logan Mailloux ne semble pas si sincère que ça dans le sens où il aurait dit que la jeune femme et victime de son comportement voulait ruiner sa carrière. Elle s’en est évidemment défendue et dans ce genre de cas, les paroles se confrontent.

Si Chantal Machabée, journaliste très respectée à RDS, livre dans cette publication un témoignage puissant et intéressant, qui rompt avec le relatif silence des médias mainstream dans les premiers temps de l’affaire, le fait est que, quoi qu’il advienne pour Logan Mailloux et sa victime, rien ne sera jamais vraiment oublié et que Les Canadiens de Montréal se sont rendus coupables d’un manque de discernement et de dignité humaine caractérisée. Et il ne faudra jamais l’oublier. En tout cas, en tant qu’humain et partisan, je ne pourrais pas l’oublier. Cet acte abject ne pourra pas disparaître en ce qui me concerne. Jamais.

2 commentaires

  • Lilou

    Coucou Matthieu, je ne connaissais rien à cette affaire, c’est un peu normal car je suis loin… Mais en lisant ta magnifique « plaidoirie », je me range totalement à tes côtés et partage ton exaspération pour ces personnes qui veulent faire passer presque pour une banalité, un acte aussi odieux… Nous sommes vraiment dans un monde qui n’a plus aucune valeur, ni plus aucune sens moral.

    • Matthieu Meignan

      Merci pour ce commentaire sincère Lilou. J’ai vraiment voulu parler sincèrement de cette affaire. Ça semble réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *