Expatriation,  Ressentis

La détermination : une qualité reconnue par ceux qui m’ont croisé.

Avec un titre pareil, vous allez peut-être penser que ma tête a triplé de volume et que je plane au-dessus des nuages. Mais vous allez voir qu’il n’en est rien, même si certaines personnes pourront encore le penser après la lecture de cet article.

S’il est évident que mon immigration m’a forcé à sortir de ma torpeur personnelle, je suis quelqu’un de déterminé à la base. Ma naissance prématurée et mes chances de survie (je suis né à 7 mois dans les années 80) ont fait que j’ai dû me battre pour rester vivant dès les premières minutes de mon existence.

Par la suite, chacun de mes choix, quand ils impliquaient une évolution, sont passés par la case de défense du point de vue. J’ai écouté ce qu’on avait à me dire, mais j’ai souvent pris mes décisions en force, en particulier une fois que j’étais majeur.

Tout ça pour en revenir à ma décision de quitter la France pour commencer une nouvelle page de ma vie. J’étais conscient des obstacles à franchir et ceux qui seront toujours présents. Véronique et tout ceux qui m’ont soutenu dans cette démarche m’ont permis de rester sourd aux oiseaux de mauvaise augure qui ne croyaient pas à la réussite de mon projet. Inutile de les nommer car ils se reconnaîtront très bien eux-mêmes. C’est étonnant de voir des gens même de votre propre sang qui doutent de vous…

Une fois que j’avais atterri ici, il fallait bien que je m’enracine et que je fasse mes propres actions basés sur mes propres choix. Là encore, les conseils de mon entourage québécois ont été très utiles car je n’ai pas perdu de temps à tenter des approches infructueuses. C’est ainsi que j’ai eu pas mal d’emplois différents, tous dans l’optique de construire mon expérience professionnelle québécoise personnelle.

Aujourd’hui plusieurs défis viennent de commencer grâce à tout ça. Je travaille à titre de rédacteur web indépendant, à la maison, tout en me rendant disponible pour mes clients. A côté de ça, j’ai décidé de retourner à l’université à compter de l’automne prochain. J’ai découvert au Québec que rien n’était vraiment impossible si tu y mettais les moyens et que ton approche est réfléchie et planifiée.

A chaque entrevue d’embauche que j’ai pu passer ici, on m’a demandé quelles étaient mes principales qualités. La détermination arrive toujours en premier. Et pour avoir entendu quelques jolis propos à mon endroit, il semblerait que ce soit cette qualité que les gens que je côtoie finissent par retenir. Avec quelques autres j’espère!

Moralité de tout ça : Si vous avez un objectif à poursuivre, mettez-y toute l’énergie que vous pouvez tout en restant un minimum rationnel dans votre approche. Il se pourrait bien que vous parveniez à vos fins de cette manière!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *